Open Library

Quand les Tanetys rejoignent les rizières au Lac Alaotra, diversification et innovation sur les zones exondées dans un contexte foncier de plus en plus saturé

 rapport de stage | |     

Le lac Alaotra reste une zone d’immigration importante malgré une population rurale qui double tous les 18 ans. Le foncier est saturé dans les zones basses irrigables (riziculture irriguée contrôlée), les rizières à mauvaise maîtrise de l’eau et les zones de « baiboho » (sols d’alluvions exondés riches, de plaine avec accès à l’eau phréatique pendant la saison sèche). L’expansion en termes de nouvelles terres à cultiver se fait donc sur les zones exondées des collines environnant la plaine du lac (les « tanety »). La diversité des sols, leur fragilité (avec des phénomènes érosifs et géologiques importants comme ceux des « lavaka » (zone d’effondrement des tanety), la déforestation massive dans les fonds de vallées et les bas de pente et l’élevage bovin extensif initialement basé sur la vaine pâture ont créé une forte diversité dans les paysages et les conditions de mise en valeur des terres. Cette large gamme de situations implique, pour les actions de développement, de proposer des techniques diversifiées et localement adaptées, notamment des systèmes de culture permettant une production régulière et durable (basée sur la réduction des risques), une protection des sols contre l’érosion et une « mise en défens » aboutissant à une renégociation des relations agriculture - élevage. Les systèmes de semis direct sur couverture végétale (« SCV »), introduits et diffusés par le projet BV Lac depuis 2003, semblent prometteurs dans cette voie. Le suivi de plusieurs centaines de parcelles, encadrées par l’opérateur BRL, a permis la création d'une base de données solide reprenant les résultats réellement observés en milieu paysan. Liée à une approche « exploitation », centrée sur la prise en compte des stratégies paysannes et des contraintes liées à l’ensemble des activités agricoles, l’exploitation de cette base de données permet de mieux appréhender les processus d’innovation locaux face à ce changement de paradigme important pour les producteurs. En effet, les techniques novatrices de l’agro-écologie impliquent l’abandon du labour et la combinaison de plantes dont certaines ne sont pas productives mais qui génèrent, au sein du système, des externalités positives. De plus, ces techniques s’accompagnent d'un certain niveau d’intensification permettant de valoriser les variétés améliorées introduites, en fonction des sols et surtout de la situation financière des exploitations. La gestion du risque et la régularité des productions dans le cadre de stratégies anti-aléatoires sont au coeur de ces processus d’innovation en cours, lesquels montrent une remarquable flexibilité dans l’adaptation et l’appropriation et induisent quelquefois la modification du comportement des paysans face à des systèmes somme toute complexes, nécessitant l’accès à de nombreux services encore embryonnaires dans la région.

Mots-clés : Légumineuses, diffusion, Lac Alaotra, petite agriculture familiale, scv, Socio-économie

Statut organique des sols cultivés en zone cotonnière du Mali : Diagnostic, déterminants, conséquences

 rapport de stage | |     

La zone cotonnière du sud Mali constitue un référentiel sous régional en matière de gestion de la fertilité des sols par le recyclage de produits organiques et minéraux divers. Pour autant les rendements en coton ont baissé depuis ces 10 dernières années. Un diagnostic sur le statut organique actuel des sols cultivés en surface ou Matières Organiques du (MOS), exprimé par la quantité de carbone organique (C), a été réalisé avec l’hypothèse que sous culture continue attelée une fatigue des sols apparaît.Nous avons réalisé au niveau de trois villages représentant trois zones écologiquement différenciées : Une comparaison du statut organique des sols cultivés par rapport à des zones de référence non cultivées , Une détermination des facteurs physiques et culturaux influant les teneurs en C , Une utilisation de la notion de seuil théorique critique en C à l’échelle de l’exploitation , La détermination de quelques relations entre C et d’autres propriétés chimiques des sols. Sur deux des trois sites plus de 70% des MOS originales ont été perdues dès les premières années de mise en culture. Une moindre perte sur le troisième site met en évidence un effet textural, associé à l’effet des pratiques culturales. Les apports recyclés effectués par les agriculteurs n’ont pas un effet favorable sur le statut organique des sols. L’ensemble des sites est touché, à des degrés divers par une évolution critique du statut organique des sols sous culture. Nous supposons qu’à mesure que le statut organique des sols se dégrade, l’offre en N du sol diminue ainsi que la captation des cations primordiaux pour la nutrition du coton (dont le potassium). Seul le statut en phosphore assimilable se maintien grâce aux apports continus en fertilisants de synthèse et en raison de la faible mobilité de cet élément.

Résultats campagne 2007- Projet Eau Sol Arbre - Sodecoton

 rapport de stage | |     

Le site est installé sur des parcelles abandonnées qui ne servaient plus qu'à quelques rares installations de parcelles de sorgho rouge du fait de l'érosion et de la baisse de fertillité liée à plusieurs décennies de travail du sol. Les objectifs visés sont un assolement en itinéraire SCV orienté vers une restructuration du sol, une diversification de l'offre alimentaire, une amélioration des performances agronomiques des rotations. Les résultats portent sur les rendements de coton paillé, du maïs et du riz.

Mots-clés : scv, biomasse, plante de couverture, pâturage, maïs, gestion du sol, Climat, Coton, Riz, Agriculture de conservation

Diagnostic sur la fertilité des sols dans la zone cotonnière du Mali : études sur les matières organiques du sol

 rapport de stage | |     

Le maintien ou l’amélioration de la fertilité des sols cultivés passe nécessairement par la prise en compte des particularités du milieu physique et du contexte socioéconomique des exploitations agricoles. Dans ce cadre qu’un partenariat entre l’IER (Institut d’Economie Rurale) et le Cirad (Centre Internationale de Recherches Agronomiques pour le Développement) au niveau du PASE (Programme d’Amélioration des Systèmes d’Exploitation en Zone Cotonnière) que des recherches participatives associant diagnostic et innovations techniques sont menées depuis 2005 pour répondre aux problèmes de la baisse de la fertilité des sols souvent évoqués par les agriculteurs de la zone cotonnière. Dans le cadre du diagnostic sur la fertilité des sols, cette étude présentée ici a pour objectifs : 1) de réaliser un état sur le statut actuel des Matières Organiques du Sol (MOS) en surface de parcelles cultivées par rapport à un niveau théorique de seuil critique en MOS ,2) d’identifier certaines contraintes à la gestion de la fertilité des sols à l’échelle de l’exploitation.La méthodologie de travail a consisté à des études de terrain au niveau de 3 zones écologiquement différenciées avec 53 exploitations agricoles intégrant le coton au niveau de leur assolement. Des cartes des terroirs ont été établies avec un relevé des parcelles collectives. Au niveau de chacune de ces parcelles des prélèvements de sol ont été effectués de manière à : A) déterminer la fraction grossière par tamisage ,B) d’estimer le pourcentage en argiles par un test textural manuel , C) d'analyser la teneur en MOS par dosage au laboratoire du C. Des enquêtes au niveau des agriculteurs ont permis d’identifier leurs perceptions de la fertilité de sols. Les principaux résultats acquis montrent que : I) les teneurs en MOS des parcelles sont en général faibles par rapport aux sols non cultivés depuis longtemps , II) que la charge en éléments grossiers accroît cette teneur à partir d'un pourcentage de 20% au niveau de la charge pondérale , III) que la teneur en MOS dépend étroitement du pourcentage en argiles. L’établissement de classes de parcelles en fonction de leur situation par rapport à un seuil critique théorique en MOS a permis de faire partager aux agriculteurs un diagnostic à l’échelle de chaque terroir : a) A Fama, une situation moyenne par rapport à ce seuil critique , b) A Dafara une situation plus favorable en raison d'un âge de mise en culture plus récent des parcelles , c) A Nankorola/Dentiola une situation très inquiétante vis-à-vis des teneurs en MOS.

Mots-clés : Climat, types de sol, MOS, fertilité, Coton

Rapport de Formation UEPG /Cirad Novembre 2006 Ponta-Grossa Brésil

 rapport de stage | |     

14 participants ont participé à cette première formation étalée sur 3 semaines (128 heures) au sein de l’UEPG et financée par le MAE dans le cadre du PTA 1ière phase. L’UEPG (Universidade Estadual de Ponta Grossa) est située dans l’Etat du Parana (sud Brésil, 12° sud latitude, 900 à 1000 m d’altitude, 1500 mm pluies / an). Cette région est le berceau du semis - direct au Brésil.La formation a été le fruit d'une collaboration ancienne de J.C.M. Sa (enseignant chercheur du Département des Sciences du Sol et de l’Ingéniérie Agricole) et de L. Séguy (agronome animateur de l’UR SCV).

Mots-clés : scv, propriétés physico-chimiques du sol, séquestration de carbone, TCS - Techniques culturales simplifiées, plante de couverture, formation, fertilité, Agriculture de conservation, MOS, Biologie des sols

Rapport de stage - Le SCV (Semis direct sous Couverture Végétale), un élément stratégique de gestion durable des terres agricoles : une expérience française comme base de réflexion pour le Mali

 rapport de stage | |     

Le présent mémoire a pour objectif de caractériser les systèmes de culture sans labour avec couverture végétale et leurs conditions d'intégration au sein des exploitations agricoles.La méthodologie de recherche a consisté en une revue bibliographique sur le SCV, des rencontres avec des personnes ressources et une enquête auprès d'agriculteurs.Depuis 2000, la totalité de l'exploitation du paysan enquêté est en SCV avec couverture morte. Selon lui il s'agit de protéger et dynamiser les activités biologiques sur la structure et la matière organique de ses terres. L'adoption de la technique lui a imposé des adaptations de systèmes de culture à différentes échelles, de la parcelle à l'exploitation. Selon l'agriculteur, les quantités d'herbicides ont diminué et le glyphosate avec les rotations est maintenant l'élément essentiel du contrôle des mauvaises herbes. La technique du SCV a un intérêt particulier dans cette exploitation car elle permet l'accès aux parcelles mouillantes (situées dans la vallée du Cher) pendant de très longues périodes, ce qui permet de semer et apporter les engrais aux dates optimales.

Mots-clés : eau, gestion du sol, scv, politique publique, Coton

Rapport de stage sur la modification du bilan hydrique par les systèmes de culture sur couverture végétale - cas du cotonnier et du sorgho dans l'Extrême Nord du Cameroun.

 rapport de stage | |     

Dans l'Extrême-Nord du Cameroun, les systèmes de culture conventionnels du sorgho et du cotonnier impliquent des travaux du sol ainsi que l'absence de restitution de la matière organique.On constate depuis plusieurs années un processus de dégradation des sols. Cela se traduit entreautre par une intensification du ruissellement qui diminue une ressource en eau déjà limitée. Des enquêtes imputent cette dégradation aux pratiques conventionnelles. Ainsi, la Sodecoton teste etdiffuse depuis 2001 des systèmes de culture avec semis sur couverture végétale (SCV). Les systèmes SCV sont un ensemble de systèmes techniques dans lesquels on pratique le semis direct de la culture, sans travail du sol ni sarclage mécanique, avec une couverture par des résidus végétaux

Mots-clés : Climat, sorgho, ruissellement, érosion, propriétés physico-chimiques du sol, Bilan hydrique, scv, Socio-économie, Coton

Compte rendu de voyage d'étude sur les semis directs sur couverture végétale (SCV) effectué au Brésil du 21 mai 2004 au 4 juin 2004

 rapport de stage | |     

Il s'agit d'un voyage d'étude sur «Semis sur Couverture Végétale» (SCV), nouvelle approched'itinéraire technique dont le promoteur est M. Lucien Séguy et son équipe du CIRAD-CABrésil. Il constitue une révolution dans ce pays où elle connaît d'énormes succès auprès desagriculteurs.Cette pratique agricole exclut tout travail du sol, en particulier pour la mise en place (semis)des cultures et consiste à générer une écologie forestière par la mise en place d'une litièrevégétale. «Cette pratique présente l'avantage de préserver la structure du sol de garantir safertilité dans les pays tropicaux en développement. L'évolution rapide des conditions socioéconomiqueset la dégradation des ressources naturelles, en particulier la fertilité des sols,remettent constamment en question les systèmes de production agricole« ( Lucien Séguy , S.BOUZINAC).

Mots-clés : formation, écosystèmes cultivés, gestion du sol, scv, Socio-économie, Coton

Rapport de campagne 2002 - Programmation scientifique Thématique Intégration agriculture élevage

 rapport de stage | |     

Le projet "Systèmes Agraire de Montagne",, initié en 1997, est organisé en deux volets, "Systèmes de Culture", (SC) et "Régional", (R). Le premier consiste à mettre au point des systèmes de culture avec couverture végétale (SCV) alternatifs à l'abattis-brûlis, le second à extrapoler ces systèmes jusqu'à l'échelle de la province. Les premières études sur l'élevage dans le cadre du volet SAM-SC ont débuté par un diagnostic (avril-octobre 2000) des systèmes d'élevage bubalins et bovins. Les sites d'étude étaient deux villages du district de Cho Don (province de Bac Kan), Phieng Lieng et Ban Cuon, respectivement habités par les ethnies Tay et Dao. Il avait été réalisé par Y. Eguienta dans le cadre de son stage de première année du cycle ESAT (Etudes Supérieures en Agronomie Tropicale), suivi au Centre National d'Etudes Agronomiques des Régions Chaudes (CNEARC). Son stage de deuxième année (à partir de mai 2001) a consisté à approfondir ce diagnostic, à mettre en place des essais fourragers et à concevoir avec J.C. Castella, coordinateur du volet SAM-R, et son équipe, un modèle spatial à compartiments, permettant de simuler l'offre fourragère de systèmes d'alimentation virtuels.

Mots-clés : agriculture durable, diffusion, systèmes agropastoraux, avoine, pâturage, Intégration agriculture élevage
1/1