Le SCV (Semis direct sous Couverture Végétale), un élément stratégique de gestion durable des terres agricoles : une expérience française comme base de réflexion pour le Mali

 thèse | |     

Le semis direct sous couverture végétale, est basé sur un non-labour du sol, la conservation des résidus de récolte et l’implantation de couverts végétaux entre deux cycles de culture. Certains agriculteurs français, dans la région de Tours, ont adopté les TCS (Techniques Culturales Simplifiées) en début des années 1990, pour réduire leurs coûts de production. A cette période, des sessions de formation sur le SCV (Semis direct sous Couverture Végétale) furent organisées au niveau départemental et animées par des microbiologistes du sol. Le présent mémoire a pour objectif de caractériser les systèmes de culture sans labour avec couverture végétale et leurs conditions d’intégration au sein des exploitations agricoles. Les itinéraires techniques en SCV se raisonnent à la parcelle, en fonction des observations de l’agriculteur sur les mauvaises herbes et les parasites.

Mots-clés : Adventices, TCS - Techniques culturales simplifiées, scv, politique publique, couverture permanente

Rapport de stage - Le SCV (Semis direct sous Couverture Végétale), un élément stratégique de gestion durable des terres agricoles : une expérience française comme base de réflexion pour le Mali

 rapport de stage | |     

Le présent mémoire a pour objectif de caractériser les systèmes de culture sans labour avec couverture végétale et leurs conditions d'intégration au sein des exploitations agricoles.La méthodologie de recherche a consisté en une revue bibliographique sur le SCV, des rencontres avec des personnes ressources et une enquête auprès d'agriculteurs.Depuis 2000, la totalité de l'exploitation du paysan enquêté est en SCV avec couverture morte. Selon lui il s'agit de protéger et dynamiser les activités biologiques sur la structure et la matière organique de ses terres. L'adoption de la technique lui a imposé des adaptations de systèmes de culture à différentes échelles, de la parcelle à l'exploitation. Selon l'agriculteur, les quantités d'herbicides ont diminué et le glyphosate avec les rotations est maintenant l'élément essentiel du contrôle des mauvaises herbes. La technique du SCV a un intérêt particulier dans cette exploitation car elle permet l'accès aux parcelles mouillantes (situées dans la vallée du Cher) pendant de très longues périodes, ce qui permet de semer et apporter les engrais aux dates optimales.

Mots-clés : eau, gestion du sol, scv, politique publique, Coton

Fixation de l'agriculture au nord et au centre de la Côte d'Ivoire : quels nouveaux systèmes de culture ?

 ouvrage de vulgarisation | |     

Introduction : (i)le cotonnier, des aspects économiques aux techniques culturales. (ii)Gestion de terroir et techniques culturales : des solutions simples et durables pour la filière cotonnière. (iii) Nord et centre de la Côte d'Ivoire : jachère améliorée, semis direct et plantes de couverture.? Ce document synthétise les acquis de dix ans de recherche-développement dans deux dispositifs expérimentaux de plusieurs dizaines d'hectares, au nord est au centre de Côte d'Ivoire. La filière cotonnière est l'atout économique du nord, soutenue par un réseau de développement puissant. Mais l'emploi d'itinéraires techniques intensifs ne se traduit pas par des rendements croissants : 0,8 à 1,5 t/ha de coton graine, ce qui est loin des prévisions. La recherche et le développement prennent conscience des contraintes de la vulgarisation de masse, le dispositif construit au nord a pour objectif de hiérarchiser les facteurs limitants de la production et d'apporter des solutions rentables pour les paysans,moins onéreuses et moins intensives. Une fiche technique est mise au point pour l'aménagement des terroirs (haies vives, courbes de niveau...). Les premières propositions,relatives à une agriculture classique (culture continue avec intrants), montrent certaines limites quant au maintien à long terme de la fertilité des sols. De nouveaux systèmes, fondés sur le semis direct des cultures dans une couverture végétale permanente, ont été testés. Une expérimentation les comparant avec des itinéraires classiques a été installée au nord et au centre- région de savane arbustive et d'agriculture itinérante, peu propice à la culture continue à cause de conditions climatiques aléatoires. Une fiche technique sur le semis direct dans une couverture de Pueraria phaseoloides a été élaborée. Les résultats obtenus apparaissent positifs aussi bien pour la rentabilité des exploitations que pour le maintien ou la restauration de la fertilité.

Mots-clés : maïs, aménagement du territoire, scv, Coton, couverture permanente
1/1