Quand les Tanetys rejoignent les rizières au Lac Alaotra, diversification et innovation sur les zones exondées dans un contexte foncier de plus en plus saturé

 rapport de stage | |     

Le lac Alaotra reste une zone d’immigration importante malgré une population rurale qui double tous les 18 ans. Le foncier est saturé dans les zones basses irrigables (riziculture irriguée contrôlée), les rizières à mauvaise maîtrise de l’eau et les zones de « baiboho » (sols d’alluvions exondés riches, de plaine avec accès à l’eau phréatique pendant la saison sèche). L’expansion en termes de nouvelles terres à cultiver se fait donc sur les zones exondées des collines environnant la plaine du lac (les « tanety »). La diversité des sols, leur fragilité (avec des phénomènes érosifs et géologiques importants comme ceux des « lavaka » (zone d’effondrement des tanety), la déforestation massive dans les fonds de vallées et les bas de pente et l’élevage bovin extensif initialement basé sur la vaine pâture ont créé une forte diversité dans les paysages et les conditions de mise en valeur des terres. Cette large gamme de situations implique, pour les actions de développement, de proposer des techniques diversifiées et localement adaptées, notamment des systèmes de culture permettant une production régulière et durable (basée sur la réduction des risques), une protection des sols contre l’érosion et une « mise en défens » aboutissant à une renégociation des relations agriculture - élevage. Les systèmes de semis direct sur couverture végétale (« SCV »), introduits et diffusés par le projet BV Lac depuis 2003, semblent prometteurs dans cette voie. Le suivi de plusieurs centaines de parcelles, encadrées par l’opérateur BRL, a permis la création d'une base de données solide reprenant les résultats réellement observés en milieu paysan. Liée à une approche « exploitation », centrée sur la prise en compte des stratégies paysannes et des contraintes liées à l’ensemble des activités agricoles, l’exploitation de cette base de données permet de mieux appréhender les processus d’innovation locaux face à ce changement de paradigme important pour les producteurs. En effet, les techniques novatrices de l’agro-écologie impliquent l’abandon du labour et la combinaison de plantes dont certaines ne sont pas productives mais qui génèrent, au sein du système, des externalités positives. De plus, ces techniques s’accompagnent d'un certain niveau d’intensification permettant de valoriser les variétés améliorées introduites, en fonction des sols et surtout de la situation financière des exploitations. La gestion du risque et la régularité des productions dans le cadre de stratégies anti-aléatoires sont au coeur de ces processus d’innovation en cours, lesquels montrent une remarquable flexibilité dans l’adaptation et l’appropriation et induisent quelquefois la modification du comportement des paysans face à des systèmes somme toute complexes, nécessitant l’accès à de nombreux services encore embryonnaires dans la région.

Mots-clés : Légumineuses, diffusion, Lac Alaotra, petite agriculture familiale, scv, Socio-économie

Quand les tanety rejoignent les rizières au lac Alaotra

 présentation PPT | |     

Quand les tanety rejoignent les rizières au lac Alaotra: diversification et innovation sur les zones exondées dans un contexte foncier de plus en plus saturé. Présentation de la zone du Lac Alaotra; La problématique, le projet BVLac et ses objectifs ; L’état d’avancement de la diffusion des techniques agro-écologiques, Les résultats technico-économiques obtenus

Mots-clés : Riz, diffusion, Lac Alaotra, petite agriculture familiale, scv

Determinants of DMC technologies adoption among smallholders in the Lake Alaotra area, Madagascar

 présentation PPT | |     

"Determinants of DMC technologies adoption among smallholders in the Lake Alaotra area, Madagascar" A/ Agrarian context of the lake Alaotraand BVLacproject presentation B/ Evolution of the extension of DMC technologies and first economic results C/ Highlight on the methodology developed by the project C1/ Territorial approach C2/ Farming systems approach (technico-economic modeling)

Mots-clés : érosion, diffusion, fertilité, scv, Socio-économie

Une approche socio-éco-territoriale en appui à la diffusion des techniques agroécologiques au Lac Alaotra, Madagascar

 article ACL | |     

A Madagascar, la saturation et la stagnation de la productivité des zones irriguées conduisent à une mise en culture de plus en plus fréquente et importante des bassins versants. Cependant l'érosion et le ruissellement peuvent engendrer la dégradation de ces sols fragiles et causer des dégâts sur les infrastructures et les rendements en aval. Le développement de solutions adaptées aux conditions locales qui soient économiquement rentables et facilement applicables, tout en préservant l'environnement, est un enjeu capital pour le pays. Les techniques agro-écologiques de « semis direct sur couverture végétale permanente » ou SCV peuvent relever ce défi. La région du Lac Alaotra a connu ces dernières campagnes le plus fort niveau de diffusion des techniques agro-écologiques dans le pays. Plus encore que le nombre d'adoptants ou la superficie concernée, la taille croissante des parcelles en SCV au sein des exploitations attestent d'un impact significatif en termes économiques (augmentation de la productivité, intégration au marché, accroissement des revenus). Plusieurs raisons peuvent expliquer cette évolution locale. Tout d'abord les résultats d'une recherche-développement performante, une large gamme de systèmes de culture adaptables aux diverses conditions agro-écologiques et catégories d'agriculteurs ayant été mis au point par l'ONG TAFA. Ensuite le rôle important que joue le soutien d'un projet d'aménagement et de développement local, le projet BVAlaotra. Son originalité est d'adopter une démarche globale et intégrée à dominante socio-éco-territoriale qui apporte des réponses sur mesure au système de contraintes auquel font face les paysans et exerce un effet de levier sur l'adoption.

Mots-clés : foncier, aménagement du territoire, érosion, Lac Alaotra, gestion du sol, scv
1/1