La symphonie inachevée du semis direct dans le Brésil Central : Le système dominant dit de semi-direct - Partie 2

 ouvrage de vulgarisation | |    

Les Cerrados de la zone tropicale humide du Brésil couvrent 200 millions d’hectares, dont 50 millions sont potentiellement utilisables pour une agriculture intensive. Leur mise en culture à la fin des années 1970 dans l’état du Mato Grosso, à partir de techniques de travail intensif du sol importees des pays du Nord et des grandes monocultures industrielles, a fortement dégradé le capital. Pour répondre rapidement et durablement à cet echec, le CIRAD et ses partenaires du développement ont construit dès 1985, puis maîtrisé et diffusé progressivement des systèmes de culture en semis direct sur couverture végétale permanente du sol en accompagnant l’avancée des fronts pionniers dans la région Centre Nord Mato Grosso : d’abord les Cerrados de la région de Lucas do Rio Verde, berceau de l’élaboration des techniques de Semis Direct en Zone Tropicale Humide (ZTH), puis rapidement plus au Nord, en zone de forêts dans les régions de Sorriso et Sinop pour précéder l’arrivée du front pionnier et lui offrir des alternatives diversifiées d’agriculture durable de faible impact sur l’environnement, dès son arrivée.

Mots-clés : scv, soja, biomasse, séquestration de carbone, MOS, plante de couverture, systèmes agropastoraux, Coton, Riz

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Vol II Chapitre 2 Le choix des itinéraires techniques

 ouvrage de vulgarisation | |    

Dans les systèmes en semis direct sur couverture végétale permanente (SCV), la gestion de la fertilité (au sens large, y compris la structure du sol et l’alimentation hydrique et minérale), des adventices et des bioagresseurs se fait avant tout par les systèmes de cultures. Ces systèmes sont choisis pour remplir un certain nombre de fonctions éco systémique et permettant un bon fonctionnement des sols (en particulier sur le plan biologique), assurés par un turn-over important et rapide de la matière organique. Pour être performant, ces systèmes de cultures doivent produire une forte biomasse (aérienne et racinaire), en particulier les premières années d’entrés en semis direct. Pour cela, les itinéraires techniques doivent s’adapter aux conditions locales (unités agronomiques et caractéristiques des exploitations et des terroirs) afin d’optimiser la production des grains et la biomasse totale du système.

Mots-clés : scv, systèmes agropastoraux, biomasse, couverture permanente, Adventices, fertilité, petite agriculture familiale, sorgho, Coton

COMPENDIUM SCV CAMEROUN & SAVANES Vol. I Principes, Fonctionnement et gestion des écosystèmes

 ouvrage de vulgarisation | |    

Trois principes fondamentaux du Semis Direct: 1. Minimiser la perturbation du sol et de la litière (pas de travail mécanique du sol). 2. maintenir le sol couvert en permanence par biomasse vivante ou morte. 3. Produire et restituer au sol une forte biomasse par associations/successions d’une diversité de plantes aux fonctions multiples Pour bénéficier rapidement des effets des pratiques SCV, il est nécessaire d’obtenir un fort différentiel “biomasse restituée au sol - biomasse perdue” dès les premières années d’entrée dans des systèmes SCV. Ce fort différentiel permet à ces systèmes de remplir leurs fonctions écosystémiques, et conduisent à une amélioration rapide des sols et à la restauration d’équilibres écologiques. Ces améliorations, dans un cercle vertueux, facilitent l’obtention d’une production importante de biomasse et permettent d’alimenter facilement la “pompe” des SCV les années suivantes. Sur des sols dégradés, l’obtention d’une forte production de biomasse les premières années passe par la restauration de la fertilité par apport d’engrais (organiques ou minéraux), écobuage et/ou utilisation de plantes de couverture capables de produire une forte biomasse sur des sols peu fertiles. Plus les sols sont dégradés, plus “l’amorce” des systèmes SCV est difficile, longue et/ou coûteuse.

Mots-clés : Biologie des sols, Agriculture de conservation, écosystèmes cultivés, méthodologie, scv, fertilité, Coton, Intégration agriculture élevage

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES VOLUME II Chapitre 1 Le choix des cultures

 ouvrage de vulgarisation | |    

Pour chaque zone agro-écologique du Nord Cameroun, les tableaux présentant les possibilités d’association ou de successions des principales cultures avec les principales plantes de couverture permettent d’identifier les systèmes les plus intéressants pour lever rapidement les principales contraintes agronomiques. Les successions interannuelles permettent de faire entrer dans les systèmes des plantes d’intérêts agronomiques et/ou économiques variés, permettant de faire évoluer favorablement les sols et les gains des agriculteurs. Les successions interannuelles, faciles à gérer, ne sont possibles que quand la disponibilité en eau et les températures le permettent. Certaines associations sont faciles à gérer, alors que d’autre nécessitent un itinéraire technique précis (dates, densité, profondeur et espacements de semis, fertilisation éventuellement localisée, choix des variétés, application d’herbicide, etc.), adapté aux conditions de climat, au niveau de fertilité du sol et aux plantes associées.

Mots-clés : Riz, sorgho, types de sol, petite agriculture familiale, scv, Coton

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Volume IV Démarche Gestion des terroirs pour la diffusion des SCV

 ouvrage de vulgarisation | |    

La diffusion des innovations SCV comporte une multiplicité d’enjeux techniques, organisationnels, institutionnels,socio-culturels visant à la préservation des ressources naturelles.Elle ne peut s’organiser comme des innovations simples telles que la diffusion d’une nouvelle variété ou d’un nouvel outil de mécanisation agricole. La petite agriculture familiale en zone cotonnière se caractérise par un accès difficile. Ce volume récapitule les acquis de la Démarche gestion des terroirs et l’aménagement de l’espace pour la diffusion des SCV d’un point de vue conceptuel comme sur le contenu pratique. Cette démarche est fondée d’abord sur des principes généraux d’ensemble. Elle est ensuite déclinée à différentes échelles (nécessaires et complémentaires), pour chacun des aspects techniques, comme organisationnels.

Mots-clés : plante de couverture, méthodologie, petite agriculture familiale, scv, Coton, couverture permanente, Intégration agriculture élevage

La symphonie inachevée du semis direct dans le Brésil central : le système dominant dit de semi-direct - Partie 1

 ouvrage scientifique | |    

Les Cerrados de la zone tropicale humide du Brésil couvrent 200 millions d’hectares, dont 50 millions sont potentiellement utilisables pour une agriculture intensive. Leur mise en culture à la fin des années 1970 dans l’état du Mato Grosso, à partir de techniques de travail intensif du sol importees des pays du Nord et des grandes monocultures industrielles, a fortement dégradé le capital. Pour répondre rapidement et durablement à cet echec, le CIRAD et ses partenaires du développement ont construit dès 1985, puis maîtrisé et diffusé progressivement des systèmes de culture en semis direct sur couverture végétale permanente du sol en accompagnant l’avancée des fronts pionniers dans la région Centre Nord Mato Grosso : d’abord les Cerrados de la région de Lucas do Rio Verde, berceau de l’élaboration des techniques de Semis Direct en Zone Tropicale Humide (ZTH), puis rapidement plus au Nord, en zone de forêts dans les régions de Sorriso et Sinop pour précéder l’arrivée du front pionnier et lui offrir des alternatives diversifiées d’agriculture durable de faible impact sur l’environnement, dès son arrivée.

Mots-clés : Socio-économie, scv, méthodologie, systèmes agraires, soja, Coton, Riz

La symphonie inachevée du semis direct dans le Brésil Central : Le système dominant dit de semi-direct - Partie 3

 ouvrage scientifique | |    

Les Cerrados de la zone tropicale humide du Brésil couvrent 200 millions d’hectares, dont 50 millions sont potentiellement utilisables pour une agriculture intensive. Leur mise en culture à la fin des années 1970 dans l’état du Mato Grosso, à partir de techniques de travail intensif du sol importees des pays du Nord et des grandes monocultures industrielles, a fortement dégradé le capital. Pour répondre rapidement et durablement à cet echec, le CIRAD et ses partenaires du développement ont construit dès 1985, puis maîtrisé et diffusé progressivement des systèmes de culture en semis direct sur couverture végétale permanente du sol en accompagnant l’avancée des fronts pionniers dans la région Centre Nord Mato Grosso : d’abord les Cerrados de la région de Lucas do Rio Verde, berceau de l’élaboration des techniques de Semis Direct en Zone Tropicale Humide (ZTH), puis rapidement plus au Nord, en zone de forêts dans les régions de Sorriso et Sinop pour précéder l’arrivée du front pionnier et lui offrir des alternatives diversifiées d’agriculture durable de faible impact sur l’environnement, dès son arrivée.

Mots-clés : Socio-économie, scv, séquestration de carbone, MOS, fertilité, recherche-action, Coton, Riz

Démarche d'intégration des SCV à l'échelle terroir et quelques résultats

 présentation PPT | |    

Visite SCAP, Octobre 2009: Principes "Approche terroirs": diagnostic initial (densité de population, fertilité des sols, organisation de la production coton, élevage et feu de brousse) suivi de conclusions recommandations avec SCV + arbres; enfin réalisations

Mots-clés : diffusion, petite agriculture familiale, scv, fertilité, Coton

Visite de la délégation du projet SCAP auprès du projet ESA - Sodecoton - Rapport n° 1 SCV - 2009

 rapport de mission/expertise | |    

Compte-rendu des réunions sur projet ESA SCV au Nord Cameroun: visites réunions et diaporamas sur résultats du projet

Mots-clés : scv, Coton

Accès aux engrais dans la zone cotonnière du Cameroun

 présentation PPT | |    

Visite SCAP - Octobre 2009 Recommandations Techniques - Bases Economiques - Organisation collective - Fumure des cultures SCV en 2009 - Conclusion -

Mots-clés : maïs, sorgho, scv, fertilité, Coton
1/13 Suivant