Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Volume I Chapitre 2 La gestion des écosystèmes cultivés en semis direct sur couverture végétale permanente

 ouvrage de vulgarisation | |    

Manuel de gestion des SCV sur couvertures vivantes ou mortes, visant la production de biomasse grâce à des successions et associations de cultures ayant un rôle de pompe biologique, améliorant structure et fertilité sol, et recherchant l'intégration agriculture/élevage.

Mots-clés : systèmes agropastoraux, Adventices, couverture permanente, fertilité, scv, gestion du sol, plante de couverture, biomasse, Intégration agriculture élevage

Synthèse et bilan de l'opération AD101 du PADEF : Les systèmes de culture avec couverture végétale pour les Hauts de La Réunion

 Document de projet | |    

Les expérimentations ont été menées sur les cultures les plus importantes des Hauts de l'Ouest, le géranium, mais aussi sur celles qui constituent l'enjeu de la diversification agricole : maraichage, pomme de terre, artichaut, vergers ... Pour tenir compte des particularités des petits agriculteurs, les essais sur ces nouvelles techniques ont particulièrement pris en compte des phénomènes de concurrence entre les plantes de couverture et des différentes cultures, l'enjeu agronomique, mais aussi les enjeux économiques des producteurs : temps de travaux et leur pénibilité, produire mieux et nourrir leurs petits élevages, conserver la fertilité de leurs terrains pour leurs enfants.Les activités les plus récentes ont eu pour objectif d'élargir la gamme des systèmes proposés notamment en terme de technicité requise. En effet, si les systèmes de culture avec couverture végétale permanente offrent des solutions satisfaisantes en matière de productivité socioéconomique et de protection de l'environnement, ils requièrent cependant une gestion optimale des associations entre les plantes cultivées et les couvertures végétales. C'est pourquoi, les efforts ont été portés vers des systèmes moins exigeants et présentant cependant une efficacité intéressante en matière de gestion de la fertilité des sols et de protection de l'environnement. De plus, la recherche Systèmes s'est enrichie d'un apport disciplinaire de première importance: la biologie des sols, moteur d'un sol vivant. C'est par les travaux de Johnny Boyer, portant notamment sur la macrofaune et la microflore du sol, que les critères de durabilité des systèmes proposés ont été précisés. Ils seront décrits plus précisément dans un autre document.Une dynamique régionale Océan-Indien a vu le jour sous forme du réseau Agriculture Durable Océan Indien (RADOI), représenté localement par le CIVAM.

Mots-clés : Légumineuses, Socio-économie, scv, écosystèmes cultivés, Arachis pintoï, semences, recherche-action, couverture permanente, méthodologie, écobuage

Les effets allélopathiques de l'avoine (avena sativa) sur différentes mauvaises herbes et plantes cultivées

 acte de colloque | |    

La paille d’avoine utilisée pour la confection d’un mulch réduit fortement l’abondance des mauvaises herbes. Outre les phénomènes de compétition, les composés allélopathiques libérés lors de la décomposition des pailles jouent un rôle important. Des expérimentations conduites en milieu contrôlé ont permis d’apprécier leur impact sur la croissance de certaines espèces de mauvaises herbes et de plantes cultivées. Il s’avère que les macérations à 35°C et durant 24 h de paille d’avoine décomposée réduisent fortement la croissance de Plantago lanceolata et Bidens pilosa. Il semblerait qu’elles affectent la croissance du riz et de la tomate. Par contre, les restitutions minérales issues des macérations de paille sont profitables à la croissance du maïs (Zea mays) et de Cyperus rotundus. D’autres espèces sont indifférentes. Ces résultats illustrent le caractère sélectif du phénomène d'allélopathie.

Mots-clés : allélopathie, avoine, mulch, couverture permanente

Impacts des couvertures végétales sur la production de Pelargonium x Asperum et sur la biologie du sol (macrofaune) à l'Ile de La Réunion (Département Outre-Mer français)

 acte de colloque | |    

Dans les Hauts de l'Ouest de l'Ile de la Réunion, la culture du géranium rosat (Pelargonium x asperum) est confrontée à des problèmes de maintien de la fertilité des sols. L'abandon de la jachère, les pratiques culturales en sol nu (monoculture ou rotations) et une très forte sensibilité des andosols à l'érosion, ont abouti à la dégradation physique, chimique et biologique (macrofaune) des sols. Cette dégradation du milieu s'est traduite par une diminution sensible de la production en huile essentielle. Pour y remédier, des essais relatifs à l'utilisation des couvertures végétales ont été installés. Ces dernières ont été constituées à partir d'une biomasse soit importée (paille de canne à sucre, Saccharum officinarum) soit produite sur place à l'aide d'une espèce pérenne (Stenotaphrum secundatum.) cultivée en association avec le géranium. En comparaison avec la culture du géranium en sol nu, les résultats montrent une augmentation hautement significative de la production en biomasse aérienne du géranium ainsi qu'en essence obtenue après distillation. En parallèle, la biodiversité, la biomasse et la densité de la macrofaune du sol sont restaurées sous couvert végétal.

Mots-clés : macrofaune du sol, couverture permanente

Itinéraires techniques reproductibles avec la couverture de kikuyu

 fiches techniques/pédagogiques | |    

Gestion agrobiologique des sols : guide pour la mise en place d'itinéraires techniques reproductibles dans les hauts sous le vent de La Réunion avec la couverture de kikuyu

Mots-clés : maïs, plante de couverture, Légumineuses, avoine, scv, couverture permanente

Agroécologie à Madagascar

 vidéo | |    

Avec 80% de la population active, l'agriculture est le pilier de l'économie à Madagascar. Pourtant, ce secteur est aujourd'hui en danger. La déforestation, la surexploitation des terres, la faible productivité et l'insécurité foncière sont autant de facteurs qui contribuent à la baisse du rendement des sols et menacent la sécurité alimentaire de l'île. Afin d'enrayer l'appauvrissement des terres, l'Agence Française de développement (AFD) développe l'usage de l'agroécologie auprès des paysans malgaches avec l'appui du Cirad. Cette technique consiste à protéger les sols par une couverture végétale, supprimant ainsi le labour et limitant le recours aux engrais. Elle permet de restaurer la fertilité de la terre, de limiter l'érosion des bassins versants et de réduire les émissions de gaz carbonique. Le développement de l'agroécologie est une entreprise de longue haleine. Il ne peut réussir qu'à condition de renforcer en parallèle la formation, la sécurisation des terres et l'accès des paysans au marché et au crédit.

Mots-clés : recherche-action, diffusion, scv, fertilité, Socio-économie, systèmes agraires, couverture permanente

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Vol II Chapitre 2 Le choix des itinéraires techniques

 ouvrage de vulgarisation | |    

Dans les systèmes en semis direct sur couverture végétale permanente (SCV), la gestion de la fertilité (au sens large, y compris la structure du sol et l’alimentation hydrique et minérale), des adventices et des bioagresseurs se fait avant tout par les systèmes de cultures. Ces systèmes sont choisis pour remplir un certain nombre de fonctions éco systémique et permettant un bon fonctionnement des sols (en particulier sur le plan biologique), assurés par un turn-over important et rapide de la matière organique. Pour être performant, ces systèmes de cultures doivent produire une forte biomasse (aérienne et racinaire), en particulier les premières années d’entrés en semis direct. Pour cela, les itinéraires techniques doivent s’adapter aux conditions locales (unités agronomiques et caractéristiques des exploitations et des terroirs) afin d’optimiser la production des grains et la biomasse totale du système.

Mots-clés : scv, systèmes agropastoraux, biomasse, couverture permanente, Adventices, fertilité, petite agriculture familiale, sorgho, Coton

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Volume IV Démarche Gestion des terroirs pour la diffusion des SCV

 ouvrage de vulgarisation | |    

La diffusion des innovations SCV comporte une multiplicité d’enjeux techniques, organisationnels, institutionnels,socio-culturels visant à la préservation des ressources naturelles.Elle ne peut s’organiser comme des innovations simples telles que la diffusion d’une nouvelle variété ou d’un nouvel outil de mécanisation agricole. La petite agriculture familiale en zone cotonnière se caractérise par un accès difficile. Ce volume récapitule les acquis de la Démarche gestion des terroirs et l’aménagement de l’espace pour la diffusion des SCV d’un point de vue conceptuel comme sur le contenu pratique. Cette démarche est fondée d’abord sur des principes généraux d’ensemble. Elle est ensuite déclinée à différentes échelles (nécessaires et complémentaires), pour chacun des aspects techniques, comme organisationnels.

Mots-clés : plante de couverture, méthodologie, petite agriculture familiale, scv, Coton, couverture permanente, Intégration agriculture élevage

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Volume III. Chapitre 2 Fiches techniques des principaux SCV proposés au Nord Cameroun

 ouvrage de vulgarisation | |    

Les principaux systèmes développés reposent sur des rotations SCV sur deux ou trois ans: • Les rotations SCV sur deux ans consistent à faire une association céréales + plantes de couverture en première année pour permettre une production de grains et optimiser la production de biomasse. Cette biomasse est conservée in situ pendant l’intersaison et la deuxième année (année suivante), on fait une culture sur biomasse. • Les rotations SCV sur trois ans consistent à faire une association céréales+plantes de couverture en première année pour permettre une production de grains et permettre une bonne installation de la plante de couverture associée. En intersaison, la plante de couverture est protégée sur la parcelle (à l’aide d’une haie par exemple). En deuxième année, la plante de couverture est laissée seule sur la parcelle et se développe pour produire suffisamment de la biomasse. Elle est de nouveau protégée en intersaison sur la parcelle et en troisième année, elle est maîtrisée (par fauchage ou herbicide) et rabattue, puis on installe alors une culture sur la biomasse. Ces systèmes sont beaucoup plus pratiqués au sud de la zone cotonnière où les pluies sont plus régulières et importantes d’une part et la saison sèche, plus courte et moins contraignante qu’au nord de la zone cotonnière. Ces conditions sont plus favorables aux plantes de couverture, leur permettant de bien s’installer en première année pour se maintenir en intersaison et pouvoir se développer en deuxième année. Les principales plantes de couverture utilisées dans ces systèmes sont le Stylosanthes guianensis et le Brachiaria ruziziensis. Ces systèmes sont très recommandés pour les agro-éleveurs qui peuvent préléver une partie de la biomasse en deuxième année pour nourrir leurs animaux.

Mots-clés : stylosanthès, types de sol, écosystèmes cultivés, Légumineuses, brachiaria, scv, systèmes agraires, couverture permanente

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Arachides pérennes - Arachis pintoï et Arachis repens

 ouvrage de vulgarisation | |    

Arachis pintoï est une légumineuse (famille des Fabaceae) pérennes, non volubile, de type C3.L’arachide pintoï est originaire d’Amérique du Sud (Brésil) où elle se développe dans les forêts peu denses. Elle est cultivée en zones tropicales et sub-tropicales humides, en Asie du Sud-Est, Amériques et dans l’Océan Pacifique.

Mots-clés : Arachis pintoï, MOS, systèmes agropastoraux, couverture permanente, Intégration agriculture élevage
1/9 Suivant