Potentiel Redox (Eh) et pH : un cadre global de fonctionnement des systèmes sol/eau/plantes/microorganismes

 présentation PPT | |    

Séminaire du 10/01/2012 - Agropolis Utilisation des processus écologiques pour une production durable. Suppose la compréhension des processus, des structures, des fonctions, des cycles.

Mots-clés : Potentiel Redox

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Volume I Chapitre 1 : Principes et fonctionnement du semis direct sur couverture végétale permanente

 ouvrage de vulgarisation | |    

Ouvrage de vulgarisation sur principes fonctionnement SCV: litières, biodiversité fonctionnelle, activité biologique; comparaison systèmes conventionnels pour et SCV sur dynamique MO, fertilité, contrôle herbicide, santé plantes.

Mots-clés : macrofaune du sol, Adventices, fertilité, scv, MOS, plante de couverture, gestion du sol, Bilan hydrique, Biologie des sols

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Volume I Chapitre 2 La gestion des écosystèmes cultivés en semis direct sur couverture végétale permanente

 ouvrage de vulgarisation | |    

Manuel de gestion des SCV sur couvertures vivantes ou mortes, visant la production de biomasse grâce à des successions et associations de cultures ayant un rôle de pompe biologique, améliorant structure et fertilité sol, et recherchant l'intégration agriculture/élevage.

Mots-clés : systèmes agropastoraux, Adventices, couverture permanente, fertilité, scv, gestion du sol, plante de couverture, biomasse, Intégration agriculture élevage

L’agriculture de conservation pour l'intensification écologique : Principes et contraintes à l'adoption dans les pays du Sud

 vidéo | |    

L’intensification écologique constitue un axe prioritaire des diverses institutions de recherche agronomique engagées dans la promotion de l’agriculture durable. Cependant, la conception de systèmes de production et leur mise en œuvre nécessitent des modifications profondes de l’organisation et des connaissances théoriques et techniques encore difficilement accessibles pour l’ensemble des acteurs de la recherche et du développement. Les cursus et supports pédagogiques sur le thème sont encore trop rares ou fragmentaires.

Agriculture de conservation et biomasse : nourrir le sol et/ou le bétail ?

 vidéo | |    

Séminaire Agroécologie - Intensification écologique des systèmes de culture de Montpellier du 06.05.2014 : Agriculture de conservation et biomasse : nourrir le sol et/ou le bétail? / K. Naudin (Unité Cirad Aïda), O. Husson L’agriculture de conservation (AC) repose sur la production et la conservation de la biomasse sur la parcelle. Les fonctions remplies par la biomasse peuvent être nombreuses : (i) en tant que couverture végétale : réduction de l’érosion, amélioration du bilan hydrique des cultures, contrôle de l’enherbement, apport en carbone et en azote, recyclage des nutriments, augmentation de l’activité biologique, etc.) ; (ii) en tant que combustible domestique ou industriel ou ; (iii) en tant que fourrage. Dans de nombreux pays en voie de développement la biomasse aérienne des plantes, cultivées ou non, sert à alimenter le bétail. Cette compétition pour l’utilisation de la biomasse est une des causes majeures de la difficulté de la pratique de l’AC, d’autant plus que l’accès aux parcelles après la culture est souvent libre (vaine pâture) et que la pression du bétail est importante. Il s’agit donc de rechercher des compromis entre des fonctions agronomiques de la biomasse à l’échelle de la parcelle et des fonctions à l’échelle de l’exploitation. Ces compromis portent sur les différentes fonctions agronomiques entre elles ou entre ces fonctions agronomiques et l’exportation pour alimenter les animaux. Ils ont jusqu’ici été peu traités, ni dans la littérature scientifique, ni dans la littérature technique.

Mots-clés : petite agriculture familiale, biomasse, Intégration agriculture élevage

Agriculture de conservation et durabilité des systèmes de culture à base de riz pluvial : leçons des expériences asiatiques et malgache

 résumé de conférence | |    

La dégradation de l’environnement, l’évolution de la demande des produits alimentaires et non alimentaires, la globalisation des marchés et les fluctuations rapides des prix des produits agricoles conduisent à une modification rapide des systèmes de production et nécessitent des changements profonds des pratiques (Meynard et al., 2012). Les systèmes de culture doivent évoluer pour s’adapter à ces changements et faire face aux tensions qui en découlent : tensions entre rentabilité économique et préservation de l’environnement, entre intérêt individuel des exploitations et gouvernance territoriale, et entre filières (Meynard et al., 2012). L’agriculture de conservation (AC), en rupture avec les systèmes conventionnels, ouvre de nouvelles perspectives pour des systèmes de culture combinant durabilité et profitabilité. Elle se décline autour de trois principes fondamentaux : (i) un travail du sol minimal, si possible nul ; (ii) une couverture permanente du sol et (iii) des rotations/associations de cultures (Kassam et al., 2009). Mais les performances de l’AC sont variables et les systèmes doivent être adaptés localement, en fonction des conditions agro-climatiques et socio-économiques (Erenstein, 2003; Lestrelin et al., 2012). L’adaptation de ces systèmes à des milieux très divers demande de revoir leur mode de conception et l’accompagnement de leur diffusion. Ceci est particulièrement vrai pour les systèmes à base de riz pluvial, qui représentent 40 % des surfaces cultivées en riz en Afrique (Bernier et al., 2008) et sont à la fois mis en œuvre dans une très grande diversité de situations, très sensibles à la dégradation des sols et exposés à de fortes fluctuations des marchés.

Mots-clés : écosystèmes cultivés, systèmes agropastoraux, méthodologie, scv, riz pluvial

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique Plantes de couverture : Graminées pérennes - Kikuyu : Pennisetum clandestinum

 fiches techniques/pédagogiques | |    

Le kikuyu (Pennisetum clandestinum) est une graminée (famille des Poaceae, tribu des Paniceae) pérenne, de type C4 (1)(2). Le kikuyu est originaire d’Afrique de l’Est (Kenya, Ethiopie, Tanzanie, Burundi, Congo, Rwanda) et a été naturalisé dans le nord et le sud de l’Afrique, en Amérique latine, en Australie et dans l’Océan Pacifique. Il menace de devenir une adventice invasive autour de la Méditerranée, sur sols alluviaux riches

Mots-clés : Les Hautes Terres , plante de couverture, systèmes agropastoraux, Intégration agriculture élevage

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Volume IV - Climat de moyenne altitude (600 - 1100 m) avec longue saison sèche (> 6 mois) Lac Alaotra et Moyen Ouest

 ouvrage de vulgarisation | |    

Les systèmes en Semis Direct sur Couverture Végétale permanente (SCV) font partie de la famille de l’Agriculture de Conservation et cherchent à intensifier les processus écologiques pour atteindre une production durable et donner des services écosystémiques. Reproduisant le fonctionnement d'un écosystème forestier, les systèmes SCV visent à accroître l’efficacité des pratiques d’Agriculture de Conservation par l’introduction de plantes de couverture multifonctionnelles, en association ou succession avec les cultures principales. Cela conduit à une meilleure utilisation des ressources (dont l’eau), une protection permanente du sol, une forte production de biomasse et ainsi une restitution importante de matières organiques au sol.

Mots-clés : Les Hautes Terres , riz irrigué, systèmes agropastoraux, morphopédologie, plante de couverture, Intégration agriculture élevage, Légumineuses, Manioc, Riz, Lac Alaotra

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Arachides pérennes - Arachis pintoï et Arachis repens

 ouvrage de vulgarisation | |    

Arachis pintoï est une légumineuse (famille des Fabaceae) pérennes, non volubile, de type C3.L’arachide pintoï est originaire d’Amérique du Sud (Brésil) où elle se développe dans les forêts peu denses. Elle est cultivée en zones tropicales et sub-tropicales humides, en Asie du Sud-Est, Amériques et dans l’Océan Pacifique.

Mots-clés : Arachis pintoï, MOS, systèmes agropastoraux, couverture permanente, Intégration agriculture élevage

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Annexe 3 - Les Unités agronomiques pour la conception de systèmes SCV : définition, identification, utilisation

 ouvrage scientifique | |    

La connaissance des différentes unités agronomiques au niveau d'un terroir et leur utilisation par les agriculteurs est indispensable si l'on veut adapter les propositions de systèmes SCV aux contraintes du milieu. Ces unités agronomiques sont définies de manière à constituer des ensembles homogènes, pour lesquels les systèmes de cultures que l'on peut proposer sont identiques. Ainsi, l’origine d'un sol n’est pas vraiment discriminante (il ne s'agit pas d'unités pédologiques), mais on s’attache avant tout à prendre en compte les caractères discriminant les possibilités de culture. Dans la zone agro-écologique de moyenne altitude, avec longue saison sèche, la différenciation agronomique des sols se fait sur la base de leur niveau de fertilité, de leur compaction, et de leur régime hydrique (en saison et en contre-saison).

Mots-clés : recherche-action, morphopédologie, scv, systèmes agraires
1/7 Suivant