Open Library

Synthèse et bilan de l'opération AD101 du PADEF : Les systèmes de culture avec couverture végétale pour les Hauts de La Réunion

 Document de projet | |     

Les expérimentations ont été menées sur les cultures les plus importantes des Hauts de l'Ouest, le géranium, mais aussi sur celles qui constituent l'enjeu de la diversification agricole : maraichage, pomme de terre, artichaut, vergers ... Pour tenir compte des particularités des petits agriculteurs, les essais sur ces nouvelles techniques ont particulièrement pris en compte des phénomènes de concurrence entre les plantes de couverture et des différentes cultures, l'enjeu agronomique, mais aussi les enjeux économiques des producteurs : temps de travaux et leur pénibilité, produire mieux et nourrir leurs petits élevages, conserver la fertilité de leurs terrains pour leurs enfants.Les activités les plus récentes ont eu pour objectif d'élargir la gamme des systèmes proposés notamment en terme de technicité requise. En effet, si les systèmes de culture avec couverture végétale permanente offrent des solutions satisfaisantes en matière de productivité socioéconomique et de protection de l'environnement, ils requièrent cependant une gestion optimale des associations entre les plantes cultivées et les couvertures végétales. C'est pourquoi, les efforts ont été portés vers des systèmes moins exigeants et présentant cependant une efficacité intéressante en matière de gestion de la fertilité des sols et de protection de l'environnement. De plus, la recherche Systèmes s'est enrichie d'un apport disciplinaire de première importance: la biologie des sols, moteur d'un sol vivant. C'est par les travaux de Johnny Boyer, portant notamment sur la macrofaune et la microflore du sol, que les critères de durabilité des systèmes proposés ont été précisés. Ils seront décrits plus précisément dans un autre document.Une dynamique régionale Océan-Indien a vu le jour sous forme du réseau Agriculture Durable Océan Indien (RADOI), représenté localement par le CIVAM.

Mots-clés : Légumineuses, Socio-économie, scv, écosystèmes cultivés, Arachis pintoï, semences, recherche-action, couverture permanente, méthodologie, écobuage

Rapport de recherche campagne 2007-2008

 Document de projet | |     

Les SCV ont à court terme un intérêt pour les agriculteurs utilisant peu la traction animale et dans les zones où la culture du sorgho laisse une importante quantité de résidus sur le sol. Pour améliorer les systèmes il s’avère que l’obtention de moyens pour broyer les résidus sur place dès la récolte est primordiale. Le broyage des tiges de cotonnier voir des tiges de sorgho ou de mil permettrait l’obtention d’une couverture de sol optimale, une optimisation des restitutions organiques et minérales et de pouvoir semer le plus tôt possible dès les prochaines pluies en facilitant le travail. Ce sera le défi principal pour 2008 dans la perspective de continuité du projet SCV après la clôture du PASE1

Mots-clés : recherche-action, TCS - Techniques culturales simplifiées, petite agriculture familiale, scv, Coton, biomasse

Rapport de recherche au Mali : Amélioration de la productivité des exploitations agricoles ? SCV 2005/2008

 Document de projet | |     

Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.

Mots-clés : séquestration de carbone, types de sol, TCS - Techniques culturales simplifiées, Bilan hydrique, fertilité, scv, Socio-économie, Coton

Rapport d'activités 2006 SCV Mali

 Document de projet | |     

Les objectifs globaux du projet visent à mettre au point de manière participative, pour les exploitations de la zone cotonnière, de nouveaux modes de gestion des sols qui permettent une mise en culture (rotations et successions culturales) durable et attractive car productive et compatible avec leurs contraintes.

Mots-clés : écosystèmes cultivés, petite agriculture familiale, sorgho, biomasse, mulch, systèmes agraires, mécanisation, gestion du sol, Socio-économie, Coton

Direct Seeding Mulch-Based Cropping Systems - A Holistic Research Approach implemented in Northern Laos

 Document de projet | |     

Farming systems throughout the Lao PDR have changed drastically over the last 15 years due to a range of factors. In some areas where market forces are prevalent, shifting cultivation systems have given way to more conventional high-input agricultural systems. In other more remote areas, the traditional swidden system with long rotations has been put under pressure primarily due to modification of land access and increasing population pressure. In southern Xayabury in the Mekong corridor, where there is access to the Thai market, land preparation has become based on burning residues and ploughing on steep slopes. Because of the environmental and financial costs of land preparation, farmers are shifting to herbicides, which lead to chemical pollution, while crop residues and weed mulch are usually burned, thereby increasing mineral losses and erosion on bare soil. In mountainous areas such as Xieng Khouang Province, the rationale of shifting cultivation is collapsing as farmers use land for longer periods of cropping and return more frequently to each field. A holistic research approach has been implemented in Xayabury and Xieng Khouang to find direct seeding mulch-based cropping (DMC) systems that are compatible with farmers' strategies and which can be reproduced inexpensively on a large scale. The methodological framework, based on five main components, emphasises the process of adaptation and validation by farmer groups, meaning that priorities are defined by smallholders in light of the constraints of their farming systems and the overall environmental conditions.

Mots-clés : recherche-action, érosion, diffusion, systèmes agropastoraux, petite agriculture familiale, plante de couverture, scv, biomasse

Four-years of experimentation on cotton under mulch by north cameroonian farmers

 Document de projet | |     

On farm trials in CA are very useful. They provide farmer’s opinions on experimented techniques and enable to take them into account when designing DMC features. But the monitoring is expensive and sometimes fastidious. After these 4 years of trials in farmers’ fields, the effort will be focused on the training of Sodecoton extension team that will be in charge of CA extension to a large scale. At a research point of view, the remaining topics to be focused on are: + selection of adapted fertilisation according to cover plants used in the rotation + selection of herbicide treatment to decrease labour on the field with more weeds (North province) when mulching is not sufficient + production of biomass the same year of the cotton, taking advantage of the first rain of the season.

Mots-clés : recherche-action, Adventices, diffusion, mulch, plante de couverture, scv, Coton

Rapport annuel d'activités 2006 - UR1/Cirad-ca - Brésil

 Document de projet | |     

L'UR 1 n'est en fait, sous une forme organisationnelle et structurelle différente, que le prolongement optimisé de ces travaux de recherche qui se sont attaqués à de grandes problématiques et contraintes de développement considérées comme prioritaires et communes aux agricultures du Sud, dont parmi les principales :- L'inversion du cycle de dégradation des sols tropicaux en un cycle de restauration au moindre coût de leur fertilité (au sens large), compatible avec la pratique d'une agriculture de conservation durable, plus productive, diversifiée et lucrative : c'est pour répondre à cette problématique que sont nés les SCV.- Parmi ces SCV, compte tenu de l'importance de la production rizicole sous les tropiques et de sa demande mondiale en forte croissance, le développement des systèmes rizicoles alternatifs en SCV, adaptables au moindre coût et facilement appropriables aussi bien en conditions pluvialesqu'en bas-fonds avec irrigation contrôlée ou sans maîtrise de l'eau, qui sont plus productifs et diversifiés que les rizicultures traditionnelles, plus économes en eau, en intrants et main d'oeuvre et qui peuvent s'affranchir des aménagements rizicoles coûteux (alternatives de moindre coût aux réhabilitations à répétitions) , la mise au point progressive de SCV adaptés à tous les milieux de culture, a fait appel à l'intégration de l'approche système et de la conception- création de variétés de riz à aptitudes multiples et à très fort potentiel de rendement même en présence de faible niveau d'intrants (optimisation des relations génotypes - SCV).- Alternatives SCV au système « Slash and Burn », sans brûlis de la biomasse originelle =Jardins Tropicaux en SCV, à dominance forestière, associant l'arbre, les cultures annuelles et l'élevage.- Remise en valeur par les SCV, des vastes zones tropicales, déjà défrichées, très sousexploitées ou vides de toute agriculture (sols très acides, sols salés, etc.)Les résultats de recherches obtenus au cours de ces 20 dernières années ont permis de multiplier, à l'échelle du réseau tropical SCV et à des niveaux convaincants (terroirs, régions), les rendements des cultures alimentaires et industrielles par 2 à 3, aussi bien dans la grande agriculture mécaniséeémergeante des tropiques brésiliens, que dans les petites agricultures familiales déshéritées du Sud3 ,ces résultats de recherche ont montré la fiabilité de l'outil de recherche finalisé qui a pu bénéficier ainsi de l'appui très important et continu des bailleurs de fonds privés (Brésil) et publics (AFD,FFEM, MAE, en Afrique, à Madagascar et en Asie).Une équipe d'agronomes formée aux SCV et à la démarche systémique de recherche, s'est peu à peu constituée, étoffée, complétée avec la participation de chercheurs plus spécialisés, pour répondre à lademande croissante des bailleurs de fonds et partenaires du Sud , un réseau tropical s'est tissé progressivement et a pu se pérenniser offrant à l'exercice de la Recherche-Action participative une grande diversité de situations pédoclimatiques et socio-économiques.

Mots-clés : scv, TCS - Techniques culturales simplifiées, séquestration de carbone, amélioration variétale, MOS, propriétés physico-chimiques du sol, écosystèmes cultivés, Coton, Riz, Socio-économie

Sustainable Upland Agriculture Development in yunnan

 Document de projet | |     

In China, the central and the provincial governments of Yunnan launched a series of reforms to address the problems of upland development during the 1990s. These reforms were based on the premise that the best strategy for addressing the problems of upland development is to promote intensification of land use so that farmers’ food needs are met from a smaller area. The land and labor resources formerly tied to meet the food needs can then be released for the production of in come-generating cash crops and also for environmental purposes. Guided by this strategy, the government promoted improved upland rice technologies and initiated other reforms to encourage land use intensification. Anecdotal evidence indicates that this strategy is making a positive impact on farmers’ livelihoods and the environment by inducing desirable changes in land use patterns.

Mots-clés : plante de couverture, fertilité, scv, biomasse, riz pluvial

Etude sur l'amélioration de la fertilité des sols en zone soudanienne du Tchad par la diffusion de techniques de semis direct sur couverture végétale vivante ou morte

 Document de projet | |     

Ce dispositif a vocation à fournir des éléments d’analyse de la faisabilité et des conditions de mise en œuvre d’une opération de vulga risation en zone soudanienne du Tchad axée sur le développement de systèmes de culture à base de Semis direct dans un Couvert Végétal (SCV) pour : -assurer le maintien et la restauration de la fertilité des sols, notamment dans des zones saturées et dégradées ; -tout en optimisant la production et la gestion des biomasses végétales participant aux relations agriculture - élevage, en particulier dans les zones où celles-ci se structurent en enjeux conflictuels. Le présent rapport tire le bilan d’une année de fonctionnement de ce dispositif. Dans ce cadre, nous nous attacherons dans un premier temps à définir ce que sont les systèmes de cultures centrés sur l’utilisation de techniques de semis direct sous couvert végétal. Le dispositif expérimental employé fera ensuite l’objet d’une présentation synthétique, suivie d’une analyse des conditions de mise en œuvre des activités prévues. Enfin, les principaux résultats et conclusions issus de ce travail seront développés.

Mots-clés : maïs, Riz, sorgho, mulch, petite agriculture familiale, fertilité, scv, Coton, biomasse

Rapport Annuel d'activités 2005 Systèmes de culture sous couverture végétale

 Document de projet | |     

Les résultats de recherche obtenus au cours de ces 20 dernières années ont permis de multiplier, à l’échelle du réseau tropical SCV et à des niveaux convaincants (terroirs, régions), les rendements des cultures alimentaires et industrielles par 2 à 3, aussi bien dans la grande agriculture mécanisée émergente des tropiques brésiliens, que dans les petites agricultures familiales déshéritées du Sud; ces résultats de recherche ont montré la fiabilité de l’outil de recherche finalisé qui a pu bénéficier ainsi de l’appui très important et continu des bailleurs de fonds privés (Brésil) et publics (AFD, FFEM, MAE, en Afrique, à Madagascar et en Asie)

Mots-clés : Intégration agriculture élevage, scv, soja, systèmes agraires, séquestration de carbone, couverture permanente, Coton, Légumineuses, Riz, Socio-économie
1/7 Suivant