Propositions concrètes pour la construction d'une agriculture durable performante et gérée au plus près de l'écologique , sur couverture végétale permanente, dans un environnement protégé en Haïti - 2ème partie et fin

 rapport de mission/expertise | |     

. Réorientation en année 3 du projet PAC. Ebauche résumée d'une agriculture durable à plus long terme : vers la création d'une plateforme multi institutionnelle et d'un réseau agroécologie en Haïti (2° partie et fin).

Mots-clés : gestion du sol, scv, biomasse

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Vol II Chapitre 2 Le choix des itinéraires techniques

 ouvrage de vulgarisation | |     

Dans les systèmes en semis direct sur couverture végétale permanente (SCV), la gestion de la fertilité (au sens large, y compris la structure du sol et l’alimentation hydrique et minérale), des adventices et des bioagresseurs se fait avant tout par les systèmes de cultures. Ces systèmes sont choisis pour remplir un certain nombre de fonctions éco systémique et permettant un bon fonctionnement des sols (en particulier sur le plan biologique), assurés par un turn-over important et rapide de la matière organique. Pour être performant, ces systèmes de cultures doivent produire une forte biomasse (aérienne et racinaire), en particulier les premières années d’entrés en semis direct. Pour cela, les itinéraires techniques doivent s’adapter aux conditions locales (unités agronomiques et caractéristiques des exploitations et des terroirs) afin d’optimiser la production des grains et la biomasse totale du système.

Mots-clés : sorgho, Adventices, systèmes agropastoraux, petite agriculture familiale, fertilité, scv, Coton, biomasse, couverture permanente

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Volume III. Chapitre 2 Fiches techniques des principaux SCV proposés au Nord Cameroun

 ouvrage de vulgarisation | |     

Les principaux systèmes développés reposent sur des rotations SCV sur deux ou trois ans: • Les rotations SCV sur deux ans consistent à faire une association céréales + plantes de couverture en première année pour permettre une production de grains et optimiser la production de biomasse. Cette biomasse est conservée in situ pendant l’intersaison et la deuxième année (année suivante), on fait une culture sur biomasse. • Les rotations SCV sur trois ans consistent à faire une association céréales+plantes de couverture en première année pour permettre une production de grains et permettre une bonne installation de la plante de couverture associée. En intersaison, la plante de couverture est protégée sur la parcelle (à l’aide d’une haie par exemple). En deuxième année, la plante de couverture est laissée seule sur la parcelle et se développe pour produire suffisamment de la biomasse. Elle est de nouveau protégée en intersaison sur la parcelle et en troisième année, elle est maîtrisée (par fauchage ou herbicide) et rabattue, puis on installe alors une culture sur la biomasse. Ces systèmes sont beaucoup plus pratiqués au sud de la zone cotonnière où les pluies sont plus régulières et importantes d’une part et la saison sèche, plus courte et moins contraignante qu’au nord de la zone cotonnière. Ces conditions sont plus favorables aux plantes de couverture, leur permettant de bien s’installer en première année pour se maintenir en intersaison et pouvoir se développer en deuxième année. Les principales plantes de couverture utilisées dans ces systèmes sont le Stylosanthes guianensis et le Brachiaria ruziziensis. Ces systèmes sont très recommandés pour les agro-éleveurs qui peuvent préléver une partie de la biomasse en deuxième année pour nourrir leurs animaux.

Mots-clés : stylosanthès, types de sol, écosystèmes cultivés, Légumineuses, brachiaria, scv, systèmes agraires, couverture permanente

COMPENDIUM SCV CAMEROUN et SAVANES Volume IV Démarche Gestion des terroirs pour la diffusion des SCV

 ouvrage de vulgarisation | |     

La diffusion des innovations SCV comporte une multiplicité d’enjeux techniques, organisationnels, institutionnels,socio-culturels visant à la préservation des ressources naturelles.Elle ne peut s’organiser comme des innovations simples telles que la diffusion d’une nouvelle variété ou d’un nouvel outil de mécanisation agricole. La petite agriculture familiale en zone cotonnière se caractérise par un accès difficile. Ce volume récapitule les acquis de la Démarche gestion des terroirs et l’aménagement de l’espace pour la diffusion des SCV d’un point de vue conceptuel comme sur le contenu pratique. Cette démarche est fondée d’abord sur des principes généraux d’ensemble. Elle est ensuite déclinée à différentes échelles (nécessaires et complémentaires), pour chacun des aspects techniques, comme organisationnels.

Mots-clés : méthodologie, petite agriculture familiale, plante de couverture, scv, Coton, couverture permanente, Intégration agriculture élevage

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Annexe 3 - Les Unités agronomiques pour la conception de systèmes SCV : définition, identification, utilisation

 ouvrage scientifique | |     

La connaissance des différentes unités agronomiques au niveau d'un terroir et leur utilisation par les agriculteurs est indispensable si l'on veut adapter les propositions de systèmes SCV aux contraintes du milieu. Ces unités agronomiques sont définies de manière à constituer des ensembles homogènes, pour lesquels les systèmes de cultures que l'on peut proposer sont identiques. Ainsi, l’origine d'un sol n’est pas vraiment discriminante (il ne s'agit pas d'unités pédologiques), mais on s’attache avant tout à prendre en compte les caractères discriminant les possibilités de culture. Dans la zone agro-écologique de moyenne altitude, avec longue saison sèche, la différenciation agronomique des sols se fait sur la base de leur niveau de fertilité, de leur compaction, et de leur régime hydrique (en saison et en contre-saison).

Mots-clés : recherche-action, morphopédologie, scv, systèmes agraires

Aggregate C depletion by plowing and its restoration by diverse biomass-C inputs under no-till in sub-tropical and tropical regions of Brazil

 article ACL | |     

Encapsulation of soil organic carbon (SOC) within aggregates is one of the principal mechanisms for long-term C sequestration, macroaggregate formation and stabilization. Our objectives were to quantify the changes in aggregate size distribution, aggregate-C concentrations and stocks upon conversion of native vegetation (NV) to conventional plow-based tillage (CT), and to assess the rate of aggregation and SOC recovery with no-till (NT) under diverse biomass-C inputs. The study was conducted at both sub-tropical (Ponta Grossa – PG, State of Parana´ ) and tropical (Lucas do Rio Verde – LRV, State of Mato Grosso) sites in Brazil. The SOC content under NV was used as a baseline to evaluate the depletion rate under CT and the restoration rate under NT. A speci?c emphasis was given to the largest macroaggregate size class (8– 19 mm) because of its importance to protecting the recently deposited labile SOC. A discriminant analysis of principal components (DAPC) indicated that NV soil is modi?ed by conversion to an arable land use and that, mechanical tillage, biomass input, and their interactions drastically in?uence the distribution of aggregate-size classes, aggregation indices, and SOC distribution within aggregates. At both sites, soil aggregation indices were positively impacted by NT and associated with SOC concentration in the labile fractions (e.g., total polysaccharides (TPS), hot water extractable organic C (HWEOC), particulate organic C (POC)). At the PG site, the 8–19 mm aggregate size fraction was signi?cantly affected by land use and tillage treatments and represented 54%, 43%, and 72%, under NV, CT, and NT in 0–20 cm depth, respectively. Furthermore, the 8–19 mm size fraction stored 55%, 45%, and 71% of the total SOC stock under NV (53.8 Mg C ha-1), CT (28.5 Mg C ha-1) and NT (51.2 Mg C ha-1), respectively. At the LRV site, the 8–19 mm aggregate size fraction decreased from 50% under Cerrado NV to 35% under CT, and ranged from 33% to 51% under diverse biomass-C input under NT in 0–20 cm depth. The 8–19 mm size fraction stored 52%, 37%, and 41% of the total SOC stock across all aggregate sizes under NV (25.4 Mg C ha-1), CT (11.7 Mg C ha-1), and NT (9.9–18.1 Mg C ha-1), respectively. The difference in SOC stock among land uses is largely attributed to storage in the 8–19 mm aggregate size class, indicating that NT cropping systems rebuilt the largest macroaggregates, which are crucial for stabilization of SOC.

Mots-clés : séquestration de carbone, MOS, gestion du sol, fertilité, scv

Propositions concrètes pour la construction d'une agriculture durable performante et gérée au plus près de l'écologique , sur couverture végétale permanente, dans un environnement protégé en Haïti - 1ère partie

 rapport de mission/expertise | |     

. Réorientation en année 3 du projet PAC. Ebauche résumée d'une agriculture durable à plus long terme : vers la création d'une plateforme multi institutionnelle et d'un réseau agroécologie en Haïti (1° partie).

Mots-clés : recherche-action, érosion, méthodologie, petite agriculture familiale, plante de couverture, fertilité, scv

Principles, functioning and management of ecosystems cultivated under Direct seeding Mulch-based Cropping systems (DMC)

 ouvrage de vulgarisation | |     

Based on the understanding of soil/plants/microorganisms interactions and the importance of the primary biomass production in the functioning of the soil system, OMC introduces multifunctional cover crops, growing intercropped or in sequence with the main commercial crop. The introduction of cover crops leads to better utilization of available natural resources, maximization of biomass production and higher organic restitutions to the soil system.

Mots-clés : Riz, Légumineuses, MOS, gestion du sol, Bilan hydrique, fertilité, scv, biomasse, Intégration agriculture élevage

Manuel pratique du semis direct à Madagascar - Fiche technique : Avoine Avena sativa et Avena strigosa

 ouvrage de vulgarisation | |     

L’avoine (Avena sativa et Avena strigosa) est une graminée (famille des Poaceae) annuelle. Avena sativa est originaire de l’Afrique du nord et du Moyen-Orient. Avena strigosa est originaire de l’ouest de la Méditérrannée (Espagne, Portugal). Il s'agit d'une espèce de climat tempéré. Plante de type C3, elle peut contenir plus de NH4+ par unité de matière sèche que des plantes en C4 comme les brachiaria ou les sorghos. Avena strigosa contient de 13 à 15% de protéines. Avena sativa est hexaploïde. Avena strigosa est la seule avoine diploïde et est largement utilisée dans les programmes de création variétale. Elle est plus rustique qu’Avena sativa, avec des graines plus petites. L’avoine a des fleurs hermaphrodites (organes males et femelles sur les mêmes fleurs), auto- pollinisées par le vent.

Mots-clés : Les Hautes Terres , recherche-action, avoine, plante de couverture, scv, Biologie des sols

Striga asiatica : a driving-force for dissemination of conservation agriculture systems based on Stylosanthes guianensis in Madagascar

 acte de colloque | |     

The high adaptability and practicality of these systems based on S. guianensis make that they are easily adopted by farmers. They represent 60 to 70 % of the CA/DMC systems extended in the middle-west of Madagascar, which disseminate rapidly (figure 2).

Mots-clés : Arachis pintoï, petite agriculture familiale, scv, systèmes agraires
Précédent 3/40 Suivant