How to produce more biomass for DMC in Sub-saharian Africa

 présentation PPT | |     

How to produce more biomass for DMC in Sub-saharian Africa: The case of Northern Cameroon

Mots-clés : maïs, Agriculture de conservation, Légumineuses, brachiaria, scv, Coton, biomasse

Rapport de recherche au Mali : Amélioration de la productivité des exploitations agricoles ? SCV 2005/2008

 Document de projet | |     

Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.

Mots-clés : séquestration de carbone, types de sol, TCS - Techniques culturales simplifiées, Bilan hydrique, fertilité, scv, Socio-économie, Coton

Rapport de recherche campagne 2007-2008

 Document de projet | |     

Les SCV ont à court terme un intérêt pour les agriculteurs utilisant peu la traction animale et dans les zones où la culture du sorgho laisse une importante quantité de résidus sur le sol. Pour améliorer les systèmes il s’avère que l’obtention de moyens pour broyer les résidus sur place dès la récolte est primordiale. Le broyage des tiges de cotonnier voir des tiges de sorgho ou de mil permettrait l’obtention d’une couverture de sol optimale, une optimisation des restitutions organiques et minérales et de pouvoir semer le plus tôt possible dès les prochaines pluies en facilitant le travail. Ce sera le défi principal pour 2008 dans la perspective de continuité du projet SCV après la clôture du PASE1

Mots-clés : recherche-action, TCS - Techniques culturales simplifiées, petite agriculture familiale, scv, Coton, biomasse

Rapport de mission au Cameroun

 rapport de mission/expertise | |     

Mission du 13 septembre au 24 septembre 2008 au Cameroun:CIRAD / AFD / SODECOTON - Comment passer des TCS (Techniques culturales simplifiées) actuellement très largement dominantes, aux SCV. Rééquilibrer l’exploitation agricole des grandes unités de sol de la région Nord du Cameroun.

Mots-clés : formation, mécanisation, morphopédologie, scv, Coton

Preliminary studies of pest constraints to cotton seedlings in a direct seeding mulch-based system in Cameroon

 article ACL | |     

The present study evaluated the pest constraints of an innovative crop management system in Cameroon involving conservation tillage and direct seedingmulch-based strategies.We hypothesized that the presence of mulch (i) would support a higher density of phytophagous arthropods particularly millipedes as well as pathogenic fungi that cause severe damage to cotton seedlings and (ii) would reduce early aphid infestations.The impact of two cover-crop mulches Calopogonium mucunoides and Brachiaria ruziziensis on the vigour of seedling cotton stands and arthropod damage was assessed in two independent field experiments conducted in 2001 and 2002 respectively. In both experiments the presence ofmulch negatively affected cotton seedling stand - by 13-14 % compared to non-mulched plots and the proportion of damaged seedlings was higher in mulched than in non-mulched plots supporting the hypothesis that mulch favoured soil pest damage. In both experiments insecticidal seed dressing increased the seedling stand and the number of dead millipedes collected and fungicide had little or no effect on seedling stand and vigour. It was however observed in 2002 that the fungicide seed dressing had a positive effect on seedling stand in non-mulched plots but not in mulched plots suggesting that fungi may have been naturally inhibited by B. ruziziensis mulch. The dynamics of aphid colonization was not influenced by the presence of mulch. In 2001 taller seedlings were found in mulched than non-mulched plots probably due to greater water and nutrient availability in C. mucunoides -mulched plots than in non-mulched plots.

Mots-clés : Légumineuses, brachiaria, ravageurs, Pesticides, mulch, Coton

Stratégie de gestion de la biomasse et des feux de brousse

 présentation PPT | |     

Stratégie de gestion de biomasse et des feux de brousse = Contexte et justification - Objectifs - Stratégie adoptée en 2008 et résultats - Révision de la stratégie - Démarche - Schéma de l’évolution de la sensibilisation - Résultats attendus.

Mots-clés : recherche-action, diffusion, scv, politique publique, Coton, biomasse

Structured or spontaneous extension of DMC techniques in small scale cotton based agriculture? The northern cameroon case study.

 présentation PPT | |     

Structured or spontaneous extension of DMC techniques in small scale cotton based agriculture? The Northern Cameroon case study

Mots-clés : Agriculture de conservation, diffusion, Coton

Résultats campagne 2007- Projet Eau Sol Arbre - Sodecoton

 rapport de stage | |     

Le site est installé sur des parcelles abandonnées qui ne servaient plus qu'à quelques rares installations de parcelles de sorgho rouge du fait de l'érosion et de la baisse de fertillité liée à plusieurs décennies de travail du sol. Les objectifs visés sont un assolement en itinéraire SCV orienté vers une restructuration du sol, une diversification de l'offre alimentaire, une amélioration des performances agronomiques des rotations. Les résultats portent sur les rendements de coton paillé, du maïs et du riz.

Mots-clés : scv, biomasse, plante de couverture, pâturage, maïs, gestion du sol, Climat, Coton, Riz, Agriculture de conservation

Is conventional small-scale cotton-based agriculture sustainable in West and Central Africa?

 présentation PPT | |     

Small-scaled, cotton based agriculture, progressively fails to fulfill sustainable development, mainly due to economic and technical constraints. DMC appears to be more suitable to fulfil the three main componants of sustainable development in relation with agriculture. Shifting from conventionnal agriculture is neccessary and must be accompanied by both scientific and institutional community. Especially within small-scale agriculture with little alternatives.

Mots-clés : Agriculture de conservation, TCS - Techniques culturales simplifiées, petite agriculture familiale, scv, Socio-économie, Coton

Agroécologie et techniques innovantes dans les systèmes de production cotonniers - Présentation projet SCV - Mali.

 ouvrage de vulgarisation | |     

Rapport sur les systèmes SCV dans zone cotonnière Mali pour enrayer baisse de fertilité sol et des productivités coton

Mots-clés : Bilan hydrique, Socio-économie, gestion du sol, arbre, scv, TCS - Techniques culturales simplifiées, fertilité, petite agriculture familiale, séquestration de carbone, Coton
Précédent 3/13 Suivant