Fixation de l'agriculture au nord et au centre de la Côte d'Ivoire : quels nouveaux systèmes de culture ?

 ouvrage de vulgarisation | |     

Introduction : (i)le cotonnier, des aspects économiques aux techniques culturales. (ii)Gestion de terroir et techniques culturales : des solutions simples et durables pour la filière cotonnière. (iii) Nord et centre de la Côte d'Ivoire : jachère améliorée, semis direct et plantes de couverture.? Ce document synthétise les acquis de dix ans de recherche-développement dans deux dispositifs expérimentaux de plusieurs dizaines d'hectares, au nord est au centre de Côte d'Ivoire. La filière cotonnière est l'atout économique du nord, soutenue par un réseau de développement puissant. Mais l'emploi d'itinéraires techniques intensifs ne se traduit pas par des rendements croissants : 0,8 à 1,5 t/ha de coton graine, ce qui est loin des prévisions. La recherche et le développement prennent conscience des contraintes de la vulgarisation de masse, le dispositif construit au nord a pour objectif de hiérarchiser les facteurs limitants de la production et d'apporter des solutions rentables pour les paysans,moins onéreuses et moins intensives. Une fiche technique est mise au point pour l'aménagement des terroirs (haies vives, courbes de niveau...). Les premières propositions,relatives à une agriculture classique (culture continue avec intrants), montrent certaines limites quant au maintien à long terme de la fertilité des sols. De nouveaux systèmes, fondés sur le semis direct des cultures dans une couverture végétale permanente, ont été testés. Une expérimentation les comparant avec des itinéraires classiques a été installée au nord et au centre- région de savane arbustive et d'agriculture itinérante, peu propice à la culture continue à cause de conditions climatiques aléatoires. Une fiche technique sur le semis direct dans une couverture de Pueraria phaseoloides a été élaborée. Les résultats obtenus apparaissent positifs aussi bien pour la rentabilité des exploitations que pour le maintien ou la restauration de la fertilité.

Mots-clés : maïs, aménagement du territoire, scv, Coton, couverture permanente

Quelles améliorations pour les systèmes de culture du sud-ouest malgache ?

 ouvrage de vulgarisation | |     

Dans le cadre du projet de développement régional du sud-ouest de Madagascar (Pso), plusieurs organismes partenaires associés, français et malgaches, étudient et proposent des améliorations pour les systèmes de culture de cette région. Une grande partie des systèmes de production du sud-ouest sont de type extensif en défriche-brûlis et le seul facteur limitant est le transport de la récolte. Du point de vue des agriculteurs, les propositions doivent aboutir à l'augmentation de la rentabilité de la journée de travail, à la réduction de la pénibilité et au respect des rythmes de trésorerie et d'autoconsommation. Du point de vue du développement local, ces systèmes doivent permettre une agriculture durable dans un environnement forestier déjà très fragilisé.

Mots-clés : aménagement du territoire, petite agriculture familiale, scv, Socio-économie, politique publique

Les terroirs rizicoles des Hautes Terres de Madagascar : environnements physiques et aménagements.

 Document de projet | |     

Madagascar est un pays typiquement rizicole. Les Hautes Terres centrales sont la principale région de production (9 000 kmì de rizières aquatiques repiquées). Cette région néest pas exempte de diversité : vallées, grandes plaines et versants façonnés en terrasses, sont, les trois grands types de paysages rizicoles, aménagés différemment suivant les régimes hydrologiques à maOtriser, les traditions socioculturelles et: les moyens techniques mis en oeuvre. Les types d'aménagement: sont donc le résultat de la combinaison de trois composantes : milieu physique, milieu humain, injection plus ou moins importante de moyens techniques. Pour illustrer cette problématique, deux p",les extrêmes de mise en valeur sont envisagés et comparés : la riziculture traditionnelle de vallée et la riziculture de plaine colonisée récemment, récupérée par drainage et gérée par une société d'aménagement. Les modalités d'aménagement sont examinées (drainage, irrigation, récupération des sols tourbeux, planages. ..) ainsi que les problèmes qui en d'coulent, suivant: les caractéristiques hydromorphopédologiques particulières des milieux concernés, et leurs tailles.

Mots-clés : riz inondé, Les Hautes Terres , riz irrigué, aménagement du territoire

Diversité et zonage des situations agricoles et pastorales de la zone cotonnière du Nord Cameroun

 rapport de mission/expertise | |     

Etude de diversité des situations agricoles du Nord Cameroun (pluviométrie, pédologie, population, végétation, etc..) avec problèmes entre agriculteurs et éleveurs, et esquisse de zonage du Nord Cameroun pour culture cotonnière et élevage pour programmation activités futures.

Mots-clés : aménagement du territoire, systèmes agropastoraux, gestion du sol, politique publique, Coton

Bas-fonds et riziculture en Afrique : Approche structurale comparative

 résumé de conférence | |     

Le concept de bas-fond est défini, l'originalité de ce type de milieu et son intérêt pour la riziculture en régions intertropicales, spécialement en Afrique, sont soulignés. Puis, sont passées en revue et comparées les caractéristiques spécifiques, l'organisation et le fonctionnement hydrologique des bas-fonds sur socle cristallin à l'intérieur des grands domaines morphoclimatiques africains (domaines soudano-sahélien, soudano-guinéen, zambézien, humide). Pour chaque famille de bas-fonds sont précisés, en relation avec le paysage environnant, le modelé, les matériaux et les régimes hydrologiques. Chaque bas-fond, avec ses différenciations spatiales en unités de milieu en relations génétiques les unes avec les autres, et avec sa dynamique de fonctionnement, constitue un petit système, différent d'un domaine régional à un autre , chaque unité aune aptitude spécifique à la riziculture et demande des techniques particulières de mise en valeur. Il n'y a pas une riziculture de basfond mais des rizicultures en bas-fonds.

Mots-clés : Riz, Les Hautes Terres , Potentiel Redox, ruissellement, types de sol, aménagement du territoire, propriétés physico-chimiques du sol, gestion du sol

Bas-fonds et riziculture en Afrique Approche structurale comparative

 fiches techniques/pédagogiques | |     

Le concept de bas-fond est défini; l'originalité de ce type de milieu et son intérêt pour la riziculture en régions intertropicales, spécialement en Afrique, sont soulignés. Puis, sont passées en revue et comparées les caractéristiques spécifiques, l'organisation et le fonctionnement hydrologique des bas-fonds sur socle cristallin à l'intérieur des grands domaines morphoclimatiques africains (domaines soudano-sahélien, soudano-guinéen, zambézien, humide). Pour chaque famille de bas-fonds sont précisés, en relation avec le paysage environnant, le modelé, les matériaux et les régimes hydrologiques. Chaque bas-fond, avec ses différenciations spatiales en « unités de milieu » en relations génétiques les unes avec les autres, et avec sa dynamique de fonctionnement, constitue un petit système, différent d'un domaine régional à un autre ; chaque unité aune aptitude spécifique à la riziculture et demande des techniques particulières de mise en valeur. Il n'y a pas une riziculture de bas-fond mais des rizicultures en bas-fonds

Mots-clés : eau, Riz, types de sol, aménagement du territoire, systèmes agraires

Approche systémique appliquée à la cartographie morphopédologique du paysage

 ouvrage de vulgarisation | |     

Cet article fait le point sur l'application de l'approche systémique à la perception, la compréhension et la représentation cartographique des paysages morpho-pédologiques Ont été examinées la pertinence et la signification des concepts de la théorie générale des systèmes transcrit dans le cadre concret du paysage , comment celui-ci pouvait être envisagé comme un système spatial dynamique ouvert sur un environnement changeant qui l'",informe",, le structure, le modifie ou le maintient ? Ainsi, les ",unités de milieu ", sont les éléments de base du système-paysage, d'finies par des caractéristiques sélectionnées parmi certaines composantes, elles-mêmes retenues en fonction du contexte régional, et d'passent le cadre strictement pédologique. La notion dynamique d'évolution été spécialement envisagée à partir d'exemples concrets.

Mots-clés : types de sol, morphopédologie, aménagement du territoire
Précédent 2/2