Un dossier du semis direct : systèmes de culture et dynamique de la matière organique - Février 2001

 ouvrage de vulgarisation | |     

l'Histoire agronomique qui est présentée dans ce document, raconte la construction d'une révolution technologique à la portée aussi bien des grandes agricultures modernes mécanisées, engagées dans la mondialisation, que des petites agricultures familiales, même les plus deshéritées. C'est l'histoire des techniques de Semis Direct, ou comment passer des systèmes destructeurs de la ressource sol, hérités du transfert Nord-Sud de technologies, solidement ancrées dans les pratiques traditionnelles, à des systèmes de gestion durable qui permettent de préserver totalement l'environnement et d'améliorer la capacité de production du patrimoine sol, à court, moyen et long termes, avec beaucoup moins de travail à l'hectare, une grande simplification des travaux agricoles, tout en ayant une flexibilité accrue dans leur exécution et une bien moindre pénibilité.Cette histoire agronomique est d'abord celle d'une méthodologie d'intervention de la Recherche, qui agit pour et avec les agriculteurs, dans leur milieu. Elle offre aux agriculteurs un très large choix de technologies et scénarios réels de développement, une vision, comparative au cours du temps, de leurs possibilités réelles agronomiques et technico-économiques, face aux systèmes traditionnels en vigueur. Elle permet aussi dans le même temps aux agronomes et aux chercheurs de toutes les disciplines de produire des connaissances scientifiques pour expliquer, prévoir le fonctionnement des écosystèmes cultivés, évaluer de manière anticipée par rapport à leur adoption par les agriculteurs les impacts sur l'environnement (érosion, qualité biologique des sols).C'est donc une démarche conceptuelle globale de Recherche-Action qui permet de mettre en regard : performances de production des systèmes, leurs modes de fonctionnement et impacts environnementaux, leurs limites d'application et possibilités d'extrapolation, dans une démarche préventive qui élabore des solutions réelles avec les agriculteurs, offre des choix stratégiques aux décideurs pour concilier les exigences de la société civile (impacts environnementaux, qualité et traçabilité des produits), des scientifiques (limitation de l'effet de serre, pollution des nappes et des cours d'eau, protection des infrastructures, ...) et les objectifs des agriculteurs et de l'agriculture durable en général.La démarche utilisée a comme priorité principale de construire, d'abord dans la pratique, mais aussi dans la théorie, les bases d'une véritable révolution agricole bâtie sur le nouveau paradigme du Semis Direct sur couverture végétale permanente des sols. Lorsqu'elle est appliquée à des éco et agrosystèmes très différenciés de la planète, elle peut permettre d'identifier les lois essentielles de très large applicabilité du fonctionnement des systèmes de culture, pour promouvoir leur adaptation à très grande échelle. La démarche montre également que, à l'amont de toute recherche thématique qui doit alimenter le progrès constant des systèmes de culture durables, il est impératif de bâtir d'abord une modélisation raisonnée in situ des systèmes de culture et d'en assurer ensuite la maîtrise pratique, rigoureuse dans leur conduite (la science doit être en connexion directe avec les réalités et possibilités agricoles d'aujourd'hui et de demain).A partir de cette démarche d'intervention, les signatures analysent les performances comparées des systèmes de culture pratiqués avec travail du sol et en Semis Direct, dans diverses grandes éco-régions du monde tropical. Les résultats obtenus attirent un certain nombre de conclusions de portée très générale : Si la destruction de la matière organique (M.O.) des sols soumis à des modes de gestion inadaptés, peut être très rapide, sa reconstruction peut aller aussi vite en semis direct, en pratiquant les systèmes de culture construits à cet effet Le pouvoir de séquestration du carbone dépend d'abord de la nature des systèmes de culture créés dans chaque région, les plus performants à cet égard sont ceux qui produisent un maximum de matière sèche de résidus aussi bien à la surface du sol que dans le profil cultural, tout au long de la saison pluvieuse, mais aussi en saison sèche, au moment où les conditions de minéralisation de la M.O. sont ralenties. Le choix des plantes de couverture est aussi déterminant : les plus efficaces sont celles qui sont les plus puissantes, qui sont capables d'assurer le mieux les fonctions à la fois de protection de surface, de restructuration du profil, de recyclage profond des nutriments qui exige l'utilisation de l'eau profonde du sol, accroissant ainsi la capacité de production des systèmes en matière sèche, même en saison sèche, à l'image de l'écosystème forestier Dans les meilleurs systèmes en Semis Direct (SD), les niveaux de M.O. peuvent ainsi rapidement rejoindre, voire dépasser ceux des écosystèmes naturels, même en partant de conditions très dégradés au départ l'évolution des performances de la production agricole, qui intéresse en premier lieu les agriculteurs, accompagne celle de la M.O. = les systèmes de culture les plus productifs, les plus stables, les plus attractifs économiquement et de moindre risque, sont aussi ceux qui séquestrent le plus de carbone. Dans ces systèmes, la part de la fertilité gratuite construite en Semis Direct par voies physique et organo-biologique prend de plus en plus d'importance au cours du temps dans la capacité de production du sol : la productivité augmente avec moins d'engrais minéral, le potentiel du sol s'accroît Si tous les exemples présentés sont démonstratifs à cet égard, celui des sols ferrallitiques de la ZTH, qui sont vides chimiquement, révèlent aujourd'hui des capacités de production durables, nulle part ailleurs égalées, en présence de fumure minérale très faible: sur la même année agricole, il est ainsi possible de produire (et de reproduire) 6 à 7 t/ha de riz pluvial (qualité supérieure de grain) ou 4 à 5 t/ha de soja, puis en succession 3 à 5 t/ha de céréales "pompes biologiques", associées à des espèces fourragères qui formeront un pâturage durant la saison sèche, pouvant supporter 1,5 à 2 têtes de bétail à l'hectare sur 3 mois, les résultats de ces 3 cultures annuelles successives qui couvrent les 12 mois de l'année, sont obtenus en semis direct, et consomment au total de 50N a 115N.ha-1.an-1, suivant que la culture en tête de succession est respectivement du soja ou du riz, 100 à 110 P2O5.ha-1.an-1, 100 à 130 K2O.ha-1.an-1 Il est également possible de produire entre 3.000 et 4.600 kg/ha de coton en Semis Direct sur puissantes biomasses de couverture, en rotation avec les successions précédentes Les meilleurs systèmes en Semis Direct produisent entre 26 et 32 t de résidus de matière sèche par hectare et par an , les systèmes les plus faciles à pratiquer (souvent les moins performants) ont conquis plus de 6 millions d'hectares en moins de 10 ans dans les cerrados du Centre-Ouest Brésilien Enfin, la ZTH apparait comme un simulateur d'élection pour l'étude de la dynamique du carbone : elle est le lieu où la minéralisation de la M.O. est la plus active et intense, et où les cycles de destruction-accumulation de l'humus sous l'action anthropique peuvent être le plus rapidement perceptibles, analysables, et par l. même permettent de raccourcir l'espace-temps pour l'évaluation de la dynamique du carbone Il est évident que l'histoire de cette révolution en marche est une œuvre collective pour laquelle diverses institutions se sont cooptées, ont uni leurs efforts, mettant ainsi en évidence la nécessité impérieuse, ressentie par tous, face à la dégradation désastreuse des systèmes cultivés, de gérer les sols tropicaux autrement Que soient chaleureusement remerciées les institutions qui ont contribué à construire ces nouveaux modes de gestion des sols, préservateurs de l'environnement : l'EMBRAPA (CNPAF) au départ, la Fondation ABC du Paranà, les agriculteurs M. Matsubara, W. et J. Taffarel, les coopératives COOPERLUCAS, COOASOL et COMICEL du Mato Grosso, et plus récemment l'APDC, POTAFOS, et les partenaires direct du Cirad : les agriculteurs P. Machado, J. N. Lazarini, le groupe MAEDA et l'entreprise AGRONORTE PESQUISA.Un tel partenariat exemplaire montre comment diverses institutions, en unissant leurs efforts, peuvent, en peu de temps et avec des moyens souvent modestes, amorcer la construction d'une véritable révolution agricole, difficilement imaginable dans le seul cadre de la recherche traditionnelle. C'est une chance unique à saisir pour la recherche, si ses objectifs sont bien de contribuer à l'amélioration rapide, et avec tous les acteurs, de la gestion durable des ressources naturelles, dont son bien le plus précieux : le patrimoine sol.

Mots-clés : MOS, scv, séquestration de carbone, soja, recherche-action, couverture permanente, Riz, Socio-économie, Biologie des sols, Coton

Dossiê sobre Sistema de cultivo e Dinâmica da Matéria Orgânica - Parte 2 2001.

 ouvrage de vulgarisation | |     

Dossiê sobre Sistema de cultivo e Dinâmica da Matéria Orgânica -Parte 2 2001. Sistemas de plantio direto, evolução da M.O. e sequestro do C, evoluções das produtividades de arroz de sequeiro, soja e algodão, e das margens dos sistemas comparados (convencionais e Plantio Direto). Experienças do Centro Oeste brasileiro, do Gabão e de Madagascar. Utilzação das reservas hidricas no perfil cultural, e conclusões. Systèmes de culture et Dynamique de la matière organique - Partie 2 systèmes de Semis Direct, évolution de la M.O. et séquestration du C, évolutions das productivités de riz pluvial, soja et coton, et des marges des systèmes comparées (conventionnels et Semis Direct SCV), utilisation des réserves d'eau dans le profil cultural, et conclusions.

Mots-clés : eau, TCS - Techniques culturales simplifiées, propriétés physico-chimiques du sol, soja, fertilité, scv, Socio-économie, Coton, couverture permanente, riz pluvial

Dossiê sobre Sistema de cultivo e Dinâmica da Matéria Orgânica -Parte 3 anexos 2001.

 ouvrage de vulgarisation | |     

Dossiê sobre Sistema de cultivo e Dinâmica da Matéria Orgânica -Parte 3 Anexos 2001. Metodologia,sistemas de plantio direto, evolução da M.O. e sequestro do C, evoluções das produtividades de arroz de sequeiro, soja e algodão, e das margens dos sistemas comparados (convencionais e Plantio Direto). Experienças do Centro Oeste brasileiro, de Madagascar. Funcionamento do Plantio direto e Fotografias Méthodologie, systèmes de Semis Direct, évolution de la M.O. et séquestration du C, évolutions des productivités de riz pluvial, soja e coton, et des marges des systèmes comparés (conventionnels et Semis Direct). Expériences du Centre Ouest brésilien, de Madagascar. Fonctionnement du Semis Direct et Photographies

Mots-clés : séquestration de carbone, écosystèmes cultivés, méthodologie, MOS, TCS - Techniques culturales simplifiées, soja, scv, riz pluvial

Un article du semis direct: systèmes de culture et dynamique de la matière organique

 ouvrage de vulgarisation | |     

Les signatures analysent les performances comparées des systèmes de culture pratiqués avec travail du sol et en semis direct sur couverture végétale dans diverses grandes éco-régions du monde tropical. Ainsi : si la destruction de la matière organique (M.O.) en gestion conventionnelle avec travail du sol est très rapide, sa reconstruction, même en zone tropicale humide, peut aller aussi vite en semis direct la séquestration du carbone dépend de la nature des systèmes de culture créés , les plus performants sont ceux qui produisent un maximum de matière sèche, aussi bien à la surface du sol que dans le profil cultural, tout au long de la saison pluvieuse, mais aussi en saison sèche, au moment où les conditions de minéralisation de la M.O. sont ralenties. Le choix des plantes de couverture est de ce fait déterminant dans les meilleurs systèmes en semis direct, les niveaux de M.O. peuvent rapidement rejoindre, ceux des écosystèmes naturels, même en partant de conditions très dégradées au départ les meilleurs systèmes en semis direct produisent entre 26 et 32 t de résidus de matière sèche par hectare et par an , l'évolution des performances agronomiques et technico-économiques des systèmes de culture suit strictement celle de la matière organique , les systèmes en semis direct les plus faciles à pratiquer ont conquis plus de 6 millions d'hectares en moins de 10 ans dans les cerrados du Centre-Ouest Brésilien

Mots-clés : méthodologie, recherche-action, scv, biomasse, couverture permanente, systèmes agraires, séquestration de carbone, soja, Riz, Socio-économie

Dossier sur Systèmes de culture et Dynamique de la Matière Organique - Partie 3 annexes 2001.

 ouvrage de vulgarisation | |     

Méthodologie, systèmes de Semis Direct, évolution de la M.O. et séquestration du C, évolutions des productivités de riz pluvial, soja e coton, et des marges des systèmes comparés (conventionnels et Semis Direct). Expériences du Centre Ouest brésilien, de Madagascar. Fonctionnement du Semis Direct et Photographies

Mots-clés : Semis Direct, séquestration de carbone, écosystèmes cultivés, méthodologie, TCS - Techniques culturales simplifiées, soja, scv, riz pluvial

RAPPORT ANNUEL 2000/01 AVEC MAEDA ET AGRONORTE

 Document de projet | |     

RAPPORT ANNUEL 2000/01 AVEC MAEDA ET AGRONORTE . AGRONORTE :Projet systèmes de culture en semis direct intégrant production de grains et élevage en ZTH, au Sud de l'Amazonie • MAEDA: Projet systèmes Cotonniers en semis direct depuis le tropique Sud jusqu'à 12° latitude Sud - États de Sao Paulo, Goias et Mato Grosso

Mots-clés : soja, scv, amélioration variétale, Socio-économie, Coton, riz pluvial, Intégration agriculture élevage

Sistemas de cultivo e dinâmica da matéria orgânica

 ouvrage scientifique | |     

No inicio deste novo milênio, a agricultura mondial deverà efetuar uma verdadeira revoluçâo para se adaptai, simultaneamente, à globalizaçâo dos mercados e do conhecimento, à pressâo crescente dos consurnidores que exigem produtos sadios e de qualidade, e a dos pesquisadores e da sociedade civil em geral para a salvaguarda do planeta. As estratégias e os modelos de desenvolvimento terâo de levar em conta a necessidade de produzir mais por unidade de recursos naturais, e assim sendo, serà imperativo reduzir e até suprimir os efeitos negativos provocados pela atividade agricola na natureza. Atualmente, estimativas oriundas de pesquisas recentes ( Rattan Lal et al., 1995, IPCC 1996) evidenciam que o volume de C02 emitido do planeta para a atmosfera contribui coin 50% para o efeito estufa e que a atividade agricola representa mais de 23% do C02 total emitido. Hà mais de 20 anos no Brasil, mais de 15 anos na ilha da Réunion, mais de 10 anos em Madagascar e mais recentemente na àsia (Vietnam e Laos), o CIRAD constrôi, cour seus parceiros de pesquisa e de desenvolvimento no Sul, diversos sistemas de cultivo em Plantio Direto33 que devem responder a essas exigências. Levando em consideraçâo os iniuneros resultados j'a acumulados no que diz respeito às performances dos sistemas de cultivo na ",Rede Plantio Direto do C1RAD-CA",, sô trataremos neste trabalho de alguns exemplos mais destacados nos planos ecolôgicos e sôcio-econômicos que tiveram comprovaçâo efetiva, e que alimentam ativa e significativamente a difusâo e a apropriaçâo pelos agricultores dos sistemas de cultivo preservadores do meio-ambiente. Dentro deste estudo, très grandes ecologias forain escolhidas a titulo de exemplos demonstrativos. Elas sâo muito diferentes nos planos geomorfolôgico, pedolôgico, climàtico e sôcio-econômico, porém, todas sâo submetidas a uma erosâo intensa quando os solos forem preparados. Os Trôpicos Ùmidos (TU) foram representados pela regiâo das fientes pioneiras do Sul da Bacia Amazônica no Brasil (de 11 a 12° de latitude Sul) e a regiâo de Boumango, no Gabâo, no Oeste da àfrica (2° de latitude N). Elas correspondem ao dominio dos Latossolos sobre rocha àcida, altamente dessaturados, sob clima quente cour alta pluviometria annal, coin uma ou duas estaçôes chuvosas, variando entre 2.000 e mais de 3.000 mm, distribuidas em 7 a 8 meses. As unidades geomorfolôgicas mais representativas sâo as colinas em meia-laranja, cujo declive vai de 2% até mais de 6%. Dois grandes ecossistemas estâo lado a lado: o das FLORESTAS e o dos CERRADOS (savanas).

Mots-clés : Riz, séquestration de carbone, gestion du sol, soja, fertilité, Socio-économie, Coton

Developing sustainable cropping systems with minimal inputs in Madagascar: direct seeding on plant cover with soil smouldering (écobuage) techniques

 acte de colloque | |     

In the Hautes-Terres region of Madagascar, population pressure is accelerating the conversion of hilly areas with fragile and relatively infertile soils into cropland. As fertilizers are limited, crop yields remain low and erosion is destroying rice fields. Instead of clearing areas fallowed with Aristida sp. by burning, ibis biomass can be kept for use as mulch and for ",soil smouldering", (écobuage). The effects of this strategy were found to be spectacular, i.e. boosting rainfed rice yields to levels that could bc achieved with high chemical fertilizer inputs-to which farmers have no access for financial reasons. All fuels used (Aristida sp. or barley straw, rice husks, and Acacia mearnsii branches) significantly inereased crop yields relative to the control (without soil smouldering). A residual effect was noted in the second year, especially on volcanic soils with high organic matter levels. Hence, sustainable cropping systems that fulfil farmers' needs while protecting their rice fields can be developed through the use of soil smouldering-performed just once to boost soil fertility-associated with direct seeding techniques.

Mots-clés : écobuage, Riz, Les Hautes Terres , mulch, soja, fertilité, scv

Highlights 1999-2000 Des Projets AgroNorte (fronts pionniers MT) et Maeda (Coton SCV)

 Document de projet | |     

Rapport d'activités annuelles 2000 sur fronts pionniers MT et Semis Direct Cotonnier: Résultats de recherche sur systèmes de culture en SCV sur riz, soja, coton et maïs et sorgho en cultures de succession

Mots-clés : Agriculture générale, Riz, soja, amélioration variétale, Socio-économie

Cultivar sustentavel e adequadamente os solos do Planeta, em plantio direto.

 résumé de conférence | |     

L'essentiel de cet article sur le Semis Direct est déjà connu pour avoir fait l'objet de diverses publications, et il reprend l'historique du Semis Direct ainsi que l'échec du transfert Nord-Sud des technologies de travail du sol sur les sols ferrallitiques du Sud de l'Amazonie, et le nouveau concept de gestion des sols tropicaux inspiré du fonctionnement de l'écosystème forestier. IL apporte de nouveaux résultats probants pour le Semis Direct: fermeture du système Sol-Culture, Recyclage des nutriments, recharge en carbone du profil cultural Esta matéria trata do Plantio Direto e jà foi publicada em outros artigos; apresentamos o historico do Plantio Direto assim como o fracasso da transferência Norte-Sul das tecnologias de preparo do solo nos latossolos do Sul da Amazônia, e o novo conceito de gestão dos solos tropicais imitando o funcionamento do ecossistema florestal. Trata-se também de novos resultados sobre o plantio direto: fechamento do sistema Solo-Cultura, ciclagem dos nutrientes, recarga em carbono no perfil cultural.

Mots-clés : séquestration de carbone, mécanisation, systèmes agropastoraux, MOS, propriétés physico-chimiques du sol, soja, scv, Socio-économie, Coton, riz pluvial
Précédent 3/6 Suivant