Projet d'appui à la diffusion des techniques agro-écologiques à Madagascar : rapport de campagne 2002-2003

 présentation PPT | |     

Mots-clés : riz inondé, riz irrigué, Lac Alaotra, riz pluvial

Mission d'appui au Nord Cameroun auprès du DPGT : Systèmes de culture sur couverture végétale : Contexte et propositions d'appuis scientifiques

 rapport de mission/expertise | |     

Cette mission fait suite à plusieurs missions d'agronomes du Cirad (Stéphane Boulakia et Hubert Charpentier en février et octobre 2001), qui ont proposé des actions précises pour la mise en oeuvre d'un programme sur le « semis direct sur couverture végétale » par le DPGT (Developpement Paysannal et Gestion de Terroirs) et la SODECOTON dans le Nord Cameroun. Des essais sur ce volet « agroécologie » sont conduits depuis 2 ans chez des agriculteurs encadrés par le DPGT, et par l'IRAD dans ses stations, sur toute la zone cotonnière. Le projet « eau-sol-arbre », financé par l'AFD et le FFEM , prend en 2002 le relais de l'ancien volet « fertilité » du DPGT, avec l'appui d'un agronome du Cirad expérimenté dans ce domaine. Le réseau d'expérimentations multilocales initié par le DPGT sera pérennisé et étoffé. Mais le projet permet d'envisager aujourd'hui le montage de dispositifs plus ambitieux (3 à 4 hectares), pérennisés chez les agriculteurs, couvrant une large gamme de systèmes de culture en semis direct, et qui seront de véritables vitrines pour les agriculteurs des régions concernées. La conception des protocoles, ainsi que le choix du site pour ces dispositifs ont été faits lors des missions précédentes. Le principal objectif, avant la mise en place de la campagne 2002, est d'aider au montage définitif du dispositif en tenant compte d'une part des disponibilités en semences, et d'autre part des résultats de la campagne 2001 non disponibles lors de la mission d'octobre. Il s'agit aussi de répondre lors de cette mission à toutes les questions techniques que se posent inéluctablement ceux qui ont en charge de tels dispositifs, et qui sont souvent à la base de la réussite des expérimentations. Le suivi des parcelles expérimentales durant tout le cycle cultural a aussi été discuté.

Mots-clés : sorgho, Légumineuses, petite agriculture familiale, plante de couverture, Coton, biomasse, Intégration agriculture élevage

Propositions techniques pour la région de BAFOUSSAM à l'Ouest Cameroun auprès de l'ONG SAILD

 rapport de mission/expertise | |     

l'ONG SAILD (Service d'Appui aux Initiatives Locales de Développement) possède une ferme de 150 hectares qu'elle cultive en maïs essentiellement (sur la moitié de la surface), et encadre des agriculteurs et groupements d'agriculteurs dans cette région.Elle a pour ambition de créer dès 2003 une vitrine de systèmes de culture en semis direct dans sa ferme afin de sensibiliser les agriculteurs à ces nouvelles techniques.Dans cette région où les sols sont riches (basaltes) et où la pluviométrie s'étale sur 10 mois pour un total de 1500 mm, des systèmes de culture utilisant les techniques de semis directs sont proposés ici.

Mots-clés : maïs, recherche-action, écosystèmes cultivés, diffusion, Pesticides, scv

Mission d'appui au nord Cameroun auprès du projet ESA : Systèmes de culture sur couverture végétale

 rapport de mission/expertise | |     

Cette mission s'inscrit dans le cadre du volet agroécologie du projet "Eau - Sol - Arbre", (ESA) financé depuis 2002 et pour 3 ans par l'AFD et le FFEM.Le programme prévu comprend la pérennisation et le renforcement des essais multi-locaux en milieu paysan, le montage de dispositifs expérimentaux de plusieurs hectares en milieu contrôlé dans les écologie du NORD et de l'extême NORD, la multiplication d'un matériel végétal très diversifié, et la formation des partenaires du développement. Il est renforcé par les actions conduites par l'IRAD sur ce thème dans ses stations.

Mots-clés : sorgho, Légumineuses, brachiaria, pâturage, fertilité, scv, Coton, biomasse

Projet de diffusion de systèmes de gestion agrobiologique des sols et des systèmes cultivés à Madagascar : rapport de campagne 2000/2001 et synthèse des 3 années du projet

 Document de projet | |     

Le projet ANAE–TAFA–CIRAD de « diffusion de systèmes de gestion agrobiologique des sols et des systèmes cultivés à Madagascar », financé pour 3 ans par l’Agence Française de Développement, prend fin en Décembre 2001. Il concerne trois écologies très différentes : la région du Lac Alaotra au climat tropical de moyenne altitude (800 m), la région du Sud-Est (Manakara et Mananjary) au climat tropical humide, et la région du Menabe au climat semi-aride. Les 2 premières années du projet ont permis d'installer des dispositifs de recherche sur des surfaces conséquentes, qui recoupent la variabilité de toutes les situations agricoles présentes dans chaque région. Ces dispositifs intègrent une gamme très large de systèmes de culture, dont le choix a été orienté chaque année lors des missions de Lucien Séguy, agronome du Cirad pionnier des techniques de semis direct en zones tropicales. Tous ces dispositifs ont été pérennisés en 2000-2001, malgré les problèmes de trésorerie permanents rencontrés par TAFA et les malversations du chef d'antenne de TAFA au lac Alaotra. Le présent rapport donne les résultats obtenus en 2000-2001 sur les systèmes de culture, fait le point sur les appuis et formations délivrés aux partenaires durant cette campagne, et synthétise les acquis et les enseignements des 3 années du projet.

Mots-clés : Riz, Les Hautes Terres , Légumineuses, diffusion, systèmes agropastoraux, Lac Alaotra, gestion du sol, Socio-économie

Mission d'appui au Nord CAMEROUN auprès du DPGT - Systèmes de culture sur couverture végétale

 rapport de mission/expertise | |     

Cette mission fait suite à 4 missions d'agronomes du CIRAD (Lucien Séguy en septembre 97, Dominique Rollin en Janvier 2000, Stéphane Boulakia en février 2001, Krishna Naudin de Juin à Août 2001), qui ont proposé différentes actions pour la mise en oeuvre d'un programme sur le "semis direct sur couverture végétale", par le DPGT (Développement Paysannal et Gestion des Terroirs) et la SODECOTON dans le Nord Cameroun.Il s'agissait de faire le point sur les réalisations en cours, d'en tirer les enseignements techniques pour orienter et élargir la gamme des systèmes de culture à appliquer sur les dispositifs, et faire un choix parmi les sites identifiés par le DPGT pour le montage de ces dispositifs (termes de référence en annexe).

Mots-clés : sorgho, Légumineuses, diffusion, petite agriculture familiale, scv, Coton, Intégration agriculture élevage

Designing of direct seeding cropping systems with northern cameroonian farmers (poster)

 poster | |     

Development of SCV techniques is threefold: on station experimentation initiated in 2000, on farm experiment started in 2001, and on mixed experimentation (in the villages but under the supervision of project staff) which begun in 2002. Only the farm results from the farm experiment in 2002 are presented here.

Mots-clés : brachiaria, mulch, scv, Coton

Fixation de l'agriculture au nord et au centre de la Côte d'Ivoire : quels nouveaux systèmes de culture ?

 ouvrage de vulgarisation | |     

Introduction : (i)le cotonnier, des aspects économiques aux techniques culturales. (ii)Gestion de terroir et techniques culturales : des solutions simples et durables pour la filière cotonnière. (iii) Nord et centre de la Côte d'Ivoire : jachère améliorée, semis direct et plantes de couverture.? Ce document synthétise les acquis de dix ans de recherche-développement dans deux dispositifs expérimentaux de plusieurs dizaines d'hectares, au nord est au centre de Côte d'Ivoire. La filière cotonnière est l'atout économique du nord, soutenue par un réseau de développement puissant. Mais l'emploi d'itinéraires techniques intensifs ne se traduit pas par des rendements croissants : 0,8 à 1,5 t/ha de coton graine, ce qui est loin des prévisions. La recherche et le développement prennent conscience des contraintes de la vulgarisation de masse, le dispositif construit au nord a pour objectif de hiérarchiser les facteurs limitants de la production et d'apporter des solutions rentables pour les paysans,moins onéreuses et moins intensives. Une fiche technique est mise au point pour l'aménagement des terroirs (haies vives, courbes de niveau...). Les premières propositions,relatives à une agriculture classique (culture continue avec intrants), montrent certaines limites quant au maintien à long terme de la fertilité des sols. De nouveaux systèmes, fondés sur le semis direct des cultures dans une couverture végétale permanente, ont été testés. Une expérimentation les comparant avec des itinéraires classiques a été installée au nord et au centre- région de savane arbustive et d'agriculture itinérante, peu propice à la culture continue à cause de conditions climatiques aléatoires. Une fiche technique sur le semis direct dans une couverture de Pueraria phaseoloides a été élaborée. Les résultats obtenus apparaissent positifs aussi bien pour la rentabilité des exploitations que pour le maintien ou la restauration de la fertilité.

Mots-clés : maïs, aménagement du territoire, scv, Coton, couverture permanente

Dossier Côte d'Ivoire Fixation de l'agriculture au nord et au centre de la Côte d'Ivoire:

 article ACL | |     

En Côte d'ivoire, certaines pratiques agricoles concourent à une dégradation du milieu naturel et à un accès moins facile à des terres de bonne qualité. Ces situations, plus ou moins graves selon les terroirs, préoccupent les responsables ivoiriens. L'ancien Institut des savanes (Idessa, aujourd'hui Cnra)1 et ses partenaires de la recherche et du développement ont souhaité relever le défi de la fixation des agriculteurs sur des espaces limités dans deux zones de la région des savanes : le nord, voué à la culture cotonnière, et le centre, où la savane arbustive et les massifs forestiers sont progressivement défrichés. Pendant dix ans,des dispositifs expérimentaux de plusieurs dizaines d'hectares ont été suivis avec la participation des chercheurs, des agriculteurs et des sociétés de développement. Ces dispositifs, encore en activité, occupent les toposéquences de deux terroirs : celui de Tcholélévogo depuis 1989, près de Korhogo dans le nord, et celui de Brobo, depuis 1994, près de Bouaké au centre. Ils intègrent dans leur conception la variabilité du milieu et les réalités techniques, économiques et sociales du monde rural. L'ensemble de ce document fait la synthèse de ces acquis, depuis les itinéraires techniques jusqu'au calcul des marges nettes, en passant par la proposition de calendriers des travaux. Des voies de recherche future sont également discutées. Trois dossiers présentent le contexte, les dispositifs et les résultats. L'introduction campe la situation de la zone nord, bassin de la production cotonnière ivoirienne, pointe les signes de baisse de fertilité des sols et souligne les difficultés exprimées par les agriculteurs ou le développement. Le dossier suivant, « Gestion de terroir et techniques culturales : des solutions simples et durables pour la filière cotonnière » décrit le dispositif et les protocoles de Tcholélévogo ; des solutions techniques et organisationnelles sont évaluées, y compris en terme d'aménagement du terroir — c'est l'objet de la fiche technique n° 1 « L'aménagement des unités de paysage dans le nord de la Côte d'ivoire »

Mots-clés : mécanisation, TCS - Techniques culturales simplifiées, plante de couverture, fertilité, scv, systèmes agraires, Coton, Agriculture familiale, riz pluvial

Fixation de l agriculture dans le Nord de la Cote d Ivoire

 Document de projet | |     

Synthèse de 6 années d'expérimentation SCV à Tcholelevogo . Document provisoire

Mots-clés : Agriculture générale, Riz, Agriculture de conservation, écosystèmes cultivés, Légumineuses, petite agriculture familiale, fertilité, scv
Précédent 4/5 Suivant