Rapport de recherche au Mali : Amélioration de la productivité des exploitations agricoles ? SCV 2005/2008

 Document de projet | |     

Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.Au Mali, les expérimentations entreprises en zone cotonnière pour maintenir durablement l’agriculture ont porté essentiellement sur l’entretien du statut organique des sols par application de fumure organique. Les techniques proposées ont permis d’apporter des solutions qui puissent être appliquées à court terme par les agriculteurs, mais ces recommandations ne peuvent pas être utilisées par la grande majorité d’agriculteurs qui disposent souvent de quantités limitées en fumure organique. Ces techniques sont par ailleurs très exigeantes en terme de travail. Ainsi le recours à une fertilisation organique produite in situ par l’application de nouveaux modes de gestion, intégrant des plantes le plus souvent fourragères, mérite d’être testée pour la zone cotonnière. Ces systèmes créés au départ par des agriculteurs du milieu tropical ont été soutenus par de nombreuses institutions de recherche et de développement. Les SCV bien conduits sont supposés remplacer le travail du sol à la traction animale (labourou scarifiage) sans perte de rendement pour le coton ou la céréale suivante. Ces avantages ne seront réels et effectifs qu’avec la présence d’un minimum de résidus de récolte sur les parcelles permettant une meilleure conservation de l’humidité au niveau du sol . Associées à la présence de résidus, les dates de semis pourront être plus précoces qu’en systèmes travaillés. Sur le plus long terme cette évolution des pratiques pourrait aboutir à une forme très intégrée des activités d’élevage aux activités agricoles qui s’inscrit, avec notamment le passage d’une gestion « ouverte » et collective des ressources fourragères, à une gestion beaucoup plus fermée et individuelle de celles-ci, voir de construction progressive de bocages. Ces bouleversements du paysage et des pratiques qui touchent toutes les composantes agricoles, cultures, arbres et élevage, sont actuellement déjà perceptibles aux abords des zones urbaines où les zones mises en valeur sont délimitées par un système de haies permettant tout d’abord un marquage foncier du territoire.

Mots-clés : séquestration de carbone, types de sol, TCS - Techniques culturales simplifiées, Bilan hydrique, fertilité, scv, Socio-économie, Coton

Rapport de recherche campagne 2007-2008

 Document de projet | |     

Les SCV ont à court terme un intérêt pour les agriculteurs utilisant peu la traction animale et dans les zones où la culture du sorgho laisse une importante quantité de résidus sur le sol. Pour améliorer les systèmes il s’avère que l’obtention de moyens pour broyer les résidus sur place dès la récolte est primordiale. Le broyage des tiges de cotonnier voir des tiges de sorgho ou de mil permettrait l’obtention d’une couverture de sol optimale, une optimisation des restitutions organiques et minérales et de pouvoir semer le plus tôt possible dès les prochaines pluies en facilitant le travail. Ce sera le défi principal pour 2008 dans la perspective de continuité du projet SCV après la clôture du PASE1

Mots-clés : recherche-action, TCS - Techniques culturales simplifiées, petite agriculture familiale, scv, Coton, biomasse

Agroécologie et techniques innovantes dans les systèmes de production cotonniers - Présentation projet SCV - Mali.

 ouvrage de vulgarisation | |     

Rapport sur les systèmes SCV dans zone cotonnière Mali pour enrayer baisse de fertilité sol et des productivités coton

Mots-clés : Bilan hydrique, Socio-économie, gestion du sol, arbre, scv, TCS - Techniques culturales simplifiées, fertilité, petite agriculture familiale, séquestration de carbone, Coton

Effets du labour en culture attelée et de systèmes à couvertures végétales sur la disponibilité de l'eau en début de saison des pluies dans le Mali Sud.

 poster | |     

Comparaison de l'effet du système conventionnel le plus performant (Labour) à un système semis direct sous couvert végétal (SCV Sorgho associé à Brachiaria ruzi.) pour la disponibilité en eau

Mots-clés : Agriculture de conservation, ruissellement, TCS - Techniques culturales simplifiées, Bilan hydrique, scv

Référentiel sur les matières organiques du sol en systèmes conventionnels et semis direct sur couverture végétale en zone cotonnière du Mali

 poster | |     

Matières organiques du sol, dispositif suivi, méthodes...

Mots-clés : séquestration de carbone, MOS, propriétés physico-chimiques du sol, petite agriculture familiale, fertilité, Coton

Rapport d'activités 2006 SCV Mali

 Document de projet | |     

Les objectifs globaux du projet visent à mettre au point de manière participative, pour les exploitations de la zone cotonnière, de nouveaux modes de gestion des sols qui permettent une mise en culture (rotations et successions culturales) durable et attractive car productive et compatible avec leurs contraintes.

Mots-clés : écosystèmes cultivés, petite agriculture familiale, sorgho, biomasse, mulch, systèmes agraires, mécanisation, gestion du sol, Socio-économie, Coton

Rapport d'activités 2005 SCV mali

 ouvrage de vulgarisation | |     

Rapport d'activité annuel sur exploitations et expérimentations en milieu paysan, avec rendements, biomasse et temps de travaux sur SCV avec cultures de coton sorgho, maïs

Mots-clés : scv, TCS - Techniques culturales simplifiées, systèmes agraires, sorgho, biomasse, petite agriculture familiale, diffusion, Adventices, Socio-économie, Coton
1/1